Vals-les-bains.fr




le magazine
Bon été à tous ! La Treuillère 2015 n°43






CONTRÔLE TECHNIQUE VL - 4X4 - GAZ
REMBERT DE LA HAYE
EURL AUTO BILAN CONTRÔLE 148, RN 102 - 07200 LABEGUDE Tél. 04 75 88 94 31 Étienne & fils
VIDANGE, CURAGE
Ambulances V.S.L. - TAxiS
ET DÉBOUCHAGE D'ÉGOUTS
FOSSES SEPTIQUES, CUVES À MAZOUT,
INSPECTION VIDÉO, RAMONAGE
DÉSHYDRATATION DE MATIÈRES DE VIDANGE
Tél. 04 75 37 43 84
Camions benne 3,5 T, camion nacelles 18 et 20m, nacelle automotrice 18m,
nacelle mât 10m, plate-forme élévatrice 12m, mini-pelles, mini-chargeur, compresseur
Aubenas Labégude
Z.I. Ripotier Haut - 07200 AUBENAS
Chemin Pré Mounier - 07000 PRIVAS
Antraigues Vals-les-Bains
04 75 35 18 70
04 75 65 85 43
Fax 04 75 93 03 42
Fax 04 75 93 03 42
Lalevade
Police utilisée : Glypha black Sommaire
4 Le parc

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
5 Travaux
Chers Amis Valsois,
CONTRÔLE TECHNIQUE VL - 4X4 - GAZ
REMBERT DE LA HAYE
Malgré une baisse drastique des dotations de l'Etat de 123 623 €, en 2014, et
de 173 000 €, en 2015, le conseil municipal a décidé de ne pas augmenter les
EURL AUTO BILAN CONTRÔLE impôts locaux pour ne pas accroître la pression fiscale qui pèse sur les habitants
9 Actualité
de la station. Cette décision, est le fruit d'un travail intense des services et des
148, RN 102 - 07200 LABEGUDE élus pour optimiser les recettes et maîtriser les dépenses de fonctionnement.
Tél. 04 75 88 94 31 L'an prochain, il faudra poursuivre cet effort, car le gouvernement socialiste en-
visage, à nouveau, d'abaisser, en 2016 et 2017, les dotations de l'Etat dues aux
12 Habitat
communes pour l'organisation et la gestion des services municipaux.
13 Impôts locaux
Sur deux ans, c'est une diminution de près de 30 % des recettes apportées par
14 Site internet
l'Etat ! Les investissements réalisés ces dernières années avec des taux de sub-
ventions élevés, suite à nos nombreuses démarches (de 60 à 80 %) : théâtre,
15 Économie locale
école, rénovation du parc, mise en valeur de la ressource en eau. ne pourraient
Patrimoine
Par ailleurs, la commune doit faire face à d'importants travaux de réparation liés
Tourisme
aux épisodes cévenols de 2013 et de 2014, sans précédent par leur nombre et
leur force. Ces travaux qui s'élèvent à plus de 1,8 million d'euros s'échelonneront
sur les 3 ou 4 prochaines années. La réalisation, dans l'urgence, cet hiver, des pre-
miers travaux de voirie aux Issoux, aux Combes Basses, aux Eschandols… seront
poursuivis pendant la belle saison, car après un très long délai d'attente (de 15
mois !!!). Les premières subventions viennent d'être attribuées.
24 D'où vient
le nom de ?
S'agissant des dommages de 2014, votre équipe municipale se mobilise pour ob-
tenir des aides financières complémentaires. L'Etat et nos partenaires devraient
25 Culture
répondre à nos sollicitations d'ici début 2016.
29 Civisme
En dépit de cette conjoncture difficile, votre équipe municipale poursuit ses pro-
32 Culture
jets d'avenir, avec force et détermination : la maison de santé en lien avec le centre
hospitalier et les professionnels de santé ; la recherche de financements pour
l'agrandissement des thermes ou encore la réhabilitation de l'ancien site CMA…
33 État Civil
Je tiens aussi à remercier tous les partenaires qui ont contribué à l'élaboration du
34 Infos pratiques
programme des animations estivales : les associations, les artisans, les commer-
çants, le Casino, le Centre Culturel de Vals… ainsi que les services de la commune.
Cet été encore, les festivités seront nombreuses et de qualité. Grâce à leur mobi-
lisation, que ce soit en famille ou entre amis, je suis certain que vous trouverez un
spectacle ou une animation répondant à vos attentes.
Directeur de publication : Eric JOURET
Régie Publicitaire : AF Communication
Profitez également de vos vacances pour découvrir ou renouer avec le savoir-faire
04 75 51 88 40
de nos restaurateurs, de nos glaciers et des professionnels des métiers de bouche.
Rédaction : Jacques MOURIER
Leur renommée s'étend au-delà de notre commune. Vous pouvez d'ailleurs les
Membres de la commission communication :
Étienne & fils
retrouver sur le site www.vals-gourmande.fr.
Franck REVEL, Anne VENTALON, Eric JOU-
Marie ADNOT, Francis CLUTIER, Danielle
VIDANGE, CURAGE
Ambulances V.S.L. - TAxiS
ET DÉBOUCHAGE D'ÉGOUTS
Votre équipe municipale se joint à moi pour vous souhaiter un excellent été, de
CHARITA,
FOSSES SEPTIQUES, CUVES À MAZOUT,
très bonnes vacances ainsi qu'une belle saison pour les acteurs du tourisme.
Françoise CHASSON, Philippe ETIENNE,
INSPECTION VIDÉO, RAMONAGE
Françoise VOLLE-FRAYSSE, Vincent MOU-
DÉSHYDRATATION DE MATIÈRES DE VIDANGE
Tél. 04 75 37 43 84
Bon été à toutes et à tous
Camions benne 3,5 T, camion nacelles 18 et 20m, nacelle automotrice 18m,
Photogravure et Impression :
nacelle mât 10m, plate-forme élévatrice 12m, mini-pelles, mini-chargeur, compresseur
Aubenas Labégude
Z.I. Ripotier Haut - 07200 AUBENAS
Chemin Pré Mounier - 07000 PRIVAS
Antraigues Vals-les-Bains
Nous remercions l'ensemble des annonceurs 04 75 35 18 70
04 75 65 85 43
Fax 04 75 93 03 42
Fax 04 75 93 03 42
Lalevade
qui ont permis l'entière réalisation de ce Police utilisée : Glypha black Le parc de Vals / Un des attraits de la commune
Avec l'arrivée de l'été, le parc de Vals est un lieu privilégié de détente. Principal centre d'intérêt de la population locale, des vacanciers et des curistes, des milliers de personnes viennent s'y détendre.
Les ombres apaisantes et rafraichissantes de ses arbres accueillent de multiples activités. En plus de profiter quotidiennement de la beauté des arbres et des parterres de fleurs, le public y vient également pour assister aux manifestations ludiques, culturelles ou sportives proposées par les associations ou le centre culturel de Vals et du Vivarais, tel le Festi'Vals du jeu qui, chaque année, attire de très nombreux festivaliers. Le parc est aussi très fréquenté par les joueurs de boules. Chaque jour, plusieurs équipes se forment pour la discipline reine du Midi, la pétanque ! Ce lieu incontournable pour les adultes en quête de repos ou de divertissement, l'est tout autant pour les jeunes enfants. Ils adorent parcourir ses allées à vélo, participer à des parties de mini-golf, effectuer des tours de manèges et, depuis avril 2012, date d'ouverture des jeux de plein air installés par la commune, jouer au toboggan, au tourniquet, au jeu à ressort… La piscine municipale est aussi l'un de ses atouts. Elle accueille un nombreux public familial. Les prestations de qualité offertes par le complexe aquatique font l'unanimité des amateurs de natation ou de détente. Un grand bassin aux dimensions olympiques fait la joie des bons nageurs. Des zones d'ombres ainsi qu'un lieu de convivialité sont à la disposition du public pour améliorer le confort et le repos. Une pataugeoire est proposée aux plus jeunes et un petit bassin d'initiation, équipé d'un toboggan, est à la disposition des novices. Les amateurs de sensations fortes ont également à leur disposition, à quelques pas du parc, le site de l'accro- branche qui leur propose de se déplacer dans les airs. La fréquentation du parc thermal n'est pas prête de faiblir ! Site de la Treuillère / Le réaménagement est achevé
Les travaux de réhabilitation du site de La Treuillère se sont achevés avec les ultimes interventions sur le bâtiment, situé en bordure de la route départementale 578 : remplacement de la toiture, changement des huisseries et ravalement des façades. L'agencement des anciens moulinages a été repensé afin de favoriser l'implantation d'activités économiques et la création d'emplois à Vals-les-Bains et dans la vallée de la Volane. Au total, sept lots de 449 à 1324 mètres carrés sont aménagés pour répondre aux besoins des acteurs économiques qui dès à présent peuvent s'installer sur le site. Pour faciliter la circulation, l'accès a été revu et un parking a été créé. Des acteurs économiques pourront rejoindre le site. Malgré une conjoncture économique en berne, nous espérons bien y accueillir des activités diversifiées et Pour le maire Jean-Claude Flory : « c'est la reconversion d'une friche industrielle qui retrouve sa fonction économique au service de l'emploi et du développement économique ». La réhabilitation des anciens bâtiments industriels a été subventionnée à hauteur de 71%, grâce à des financements obtenus, en 2010-2011, auprès de l'Europe, de l'Etat et de la communauté de communes du Pays d'Aubenas Vals.
Les aménagements sont pratiquement terminés.
Maison de santé / Fin des travaux au pavillon 1
Le projet de création de la maison de santé, initié par la commune et les acteurs concernés, progresse. Les travaux au pavillon 1 de l'hôpital Paul Ribeyre sont achevés. Les aménagements réalisés permettent de proposer aux médecins, aux infirmiers et aux patients des lieux adaptés répondant aux besoins d'une pratique médicale moderne.
Les professionnels de santé doivent finaliser le projet médical qui sera déposé à l'Agence Régionale de Santé, pour acceptation, en prévision d'une ouverture à l'automne. Les Thermes de Vals-les-Bains /
Leur métamorphose doublera leur capacité d'accueil
Le Syndicat intercommunal pour le thermalisme et l'environnement (SITHERE), présidé par Jean-Claude Flory, a présenté le projet d'agrandissement des thermes de Vals-les-Bains. Plus qu'une extension, c'est une véritable métamorphose de l'établissement thermal qui verra le jour d'ici deux ou trois ans, sous réserve des démarches en cours, et notamment de l'obtention des financements recherchés. Le cabinet d'architecture Luc Delomombe de Toulouse, retenu après un concours mettant en lice 49 candidatures, a conçu un ambitieux projet qui renouvellera l'image de la station thermale.
Afin que les thermes retrouvent leur identité, l'architecte s'est appuyé sur l'environnement paysagé et géologique de Vals-les-Bains. L'aspect naturel sera privilégié ainsi que la mise en valeur de l'eau thermale. Les matériaux de construction seront principalement le châtaignier de l'Ardèche, et le basalte. A l'instar de la source Intermittente jaillissant des prismes basaltiques, et des affiches du 19e siècle faisant la promotion de Vals-les- Bains en mettant en avant les orgues volcaniques ardéchoises, les façades feront la part belle à cette roche locale. L'entrée principale prendra la forme d'une goutte d'eau. La façade longeant l'avenue Paul Ribeyre rappellera les galeries en rocailles invitant à la promenade. Par ailleurs, le passé des thermes ne sera pas effacé, mais au contraire magnifié. Ainsi, l'accueil sera déplacé pour offrir dès le seuil une perspective ouverte sur le patio et son architecture. Un effort important sera réalisé sur la mise en scène de l'eau : jets et différentes lumières d'ambiance seront là pour la mettre en valeur. Le projet présenté par Luc Delomombe permettra de proposer aux curistes un établissement thermal d'une grande qualité offrant un confort optimal et apaisant. L'acoustique, l'éclairage, les matériaux utilisés, l'agencement des lieux, les équipements… ont été pensés en ce sens. La partie cure médicale sera au rez-de-chaussée et le centre de bien-être avec vue sur le parc du Casino occupera l'étage supérieur. Par ailleurs, « les thermes répondront aux exigences d'économie d'énergie ». Le concepteur a également détaillé une tranche optionnelle dont la réalisation dépendra du financement obtenu par le SITHERE. Luc Delomombe propose d'édifier une passerelle pour les piétons. Elle relierait le site hospitalier au quartier des eaux et offrirait une vue panoramique sur les thermes et le parc. Par ailleurs, un parking en bois de 60 à 70 places serait réalisé. L'avantage de sa conception permettrait de préserver les arbres.
Comme le précise Jean-Claude Flory : « au-delà de l'image, nous proposons un projet de grande qualité qui permettra de soigner deux fois plus de curistes et de clients du centre de bien-être. Dans dix ans, 80 000 entrées devraient être atteintes pour les soins bien-être et 5000 curistes devraient être accueillis. L'extension permettra de créer une vingtaine d'emplois directs et entre 40 à 50 emplois Vous souffrez d'arthrose ou de indirects ». Stéphane Rennou, pathologie au niveau des jambes ? directeur des thermes, souligne que cette montée en gamme permettra d'élargir la clientèle, Notre établissement thermal met en place une étude notamment étrangère. Il indique pour tester les soins en rhumatologie. également qu'une hausse de la Nous recherchons des patients pour participer à cette étude
fréquentation est attendue grâce au futur agrément en rhumatologie En pratique cela représente pour vous : •  3 semaines de cure thermale
qui est en cours d'instruction.
•  3 visites prévues chez un médecin sur 6 mois
Les travaux ne seront engagés •  Vos frais sont pris en charge à hauteur du tarif sécurité sociale que lorsque tous les financements Il est préférable, mais non obligatoire, de demander à votre nécessaires seront obtenus, médecin traitant si vous êtes bien affecté(e) d'arthrose probablement d'ici 2017.
Si vous souhaitez participer contactez
le 04 76 76 64 13 (Mme ROLLAND Carole Carrolland@chu-grenoble.fr)
Thermalisme / Visite du président du CNETH
Jean-Claude Flory, président du Syndicat intercommunal pour le Thermalisme et l'Environnement, et Stéphane Rennou, directeur des thermes, ont accueilli Thierry Dubois, président du Conseil National des Etablissements Thermaux (CNETH).
Créé en 2002, cette structure regroupe la quasi-totalité des établissements thermaux français. Sa vocation est de travailler avec les pouvoirs publics, à l'amélioration et à une meilleure reconnaissance de la médecine thermale. Le CNETH assure trois missions principales : prouver l'efficacité des cures thermales à l'aide d'études scientifiques qui évaluent le service médical rendu des cures ; diffuser une information pédagogique au grand public et à la communauté médicale ; défendre les intérêts des établissements thermaux auprès des différentes instances de l'Etat et de l'Assurance Maladie.
Jean-Claude Flory et Stéphane Rennou ont présenté à Thierry Dubois le projet d'agrandissement des thermes de Vals dont l'objectif est de doubler la capacité d'accueil tout en offrant des conditions optimales de confort. Ils lui ont également indiqué qu'une étude médicale sera lancée cette année afin que l'établissement thermal obtienne l'agrément en rhumatologie et que les thermes participeront à une étude nationale menée par l'AFRETH visant à démontrer l'efficacité de l'activité physique en cure et de son suivi via les objets connectés du quotidien. Stéphane Rennou précisa que l'agence régionale de santé avait donné son agrément pour le programme d'éducation thérapeutique « Thermaligne ». Plus particulièrement destiné aux personnes présentant un syndrome métabolique avec une prise en charge complète et personnalisée, le programme « Thermaligne » renforce la cure traditionnelle de Vals dans les domaines du diabète, du surpoids et du syndrome métabolique.
Jean-Claude Flory rappela l'étude Maâthermes réalisée, entre 2007 et 2009, qui prouve l'efficience de la cure thermale dans la prise en charge du surpoids et de l'obésité : «c'est important pour l'activité à Vals et la reconnaissance des qualités professionnelles des personnels». Jean-Claude Flory et Stéphane Rennou accueillent Thierry Dubois, président du Conseil National des Etablissements Thermaux. Les épisodes cévenols de l'automne 2014 ont provoqué d'importants et nombreux dommages à la
voirie. La commune a été classée en état de catastrophe naturelle. Toutefois, en raison de l'urgence,
certains travaux ont été réalisés sans attendre le classement ou l'attribution des subventions.
Hameau des Issoux
La route desservant la partie haute du hameau ainsi que la route d'accès à la partie basse avaient été coupées par un important glissement de terrain. Afin de désenclaver les Issoux, la municipalité a mandaté une entreprise de travaux publics pour rétablir la circulation. Les travaux ont consisté, d'une part, à enlever les boues qui encombraient la route basse qui relie les Issoux à Bayzan et, d'autre part, à reconstituer le talus qui soutenait la route qui dessert la partie haute du hameau. Cela a nécessité pour la commune d'acheter la parcelle qui appartenait à un propriétaire privé afin d'y faire construire un enrochement qui a été édifié. Quand les conditions météorologiques et la réouverture de la centrale fabriquant le bitume le permettront, le chantier reprendra et la nouvelle Le maire, Jean-Claude Flory, Michel Ceysson, adjoint aux travaux, David chaussée sera goudronnée.
Facchin et Robert Lacrotte, conseillers municipaux, visitent le chantier.
Combes Basses
L'entreprise Colas, mandatée par la municipalité, a reconstruit trois
portions de mur de soutènement démolies par les fortes pluies. Des enrochements ont été effectués pour consolider la voie communale et sécuriser les usagers de la route. Le chantier qui a duré deux semaines, a porté sur environ 40 mètres linéaires.
Le lundi 16 février 2015, le maire, Jean-Claude Flory, et l'adjoint aux travaux, Michel Ceysson, se sont rendus au hameau des Combes Basses pour s'assurer de l'avancement des travaux. Les Eschandols
Comme ce fut le cas pour la route basse du hameau des Issoux, la route des
Eschandols, sur une quinzaine de mètres, a été touchée par un glissement de terrain mettant en cause la sécurité des usagers. La remise en état de la chaussée a duré une semaine. Afin de gêner le moins possible les riverains, l'entreprise Michel Ceysson, adjoint aux travaux, intervenante a toujours fait en sorte, en fin de journée, de laisser le libre passage s'assure de la bonne exécution du chantier. aux automobilistes. La Perge
Contrairement aux travaux précédents, cet aménagement de la route départementale 253, au lieu-dit la
Perge, n'est pas consécutif aux fortes pluies d'automne, mais à la vitesse excessive de certains usagers. En effet, à la demande des riverains des travaux ont été réalisés pour sécuriser les lieux. Sur la base des orientations communiquées par le département, la RD 253 a été rétrécie pour écarter la circulation des habitations. A cette fin, un trottoir en béton, d'une vingtaine de mètres de long et de 2 mètres à 1,30 mètre de large, a été créé. Le trottoir protège également les piétons qui n'ont plus à marcher sur la chaussée. Sa présence se traduit aussi par une baisse de la vitesse sur cette portion de route, avant un virage accentué. Bien que portant sur une route départementale, cet aménagement de sécurité a été effectué par la commune. Une signalétique adaptée a été installée pour indiquer le nouvel aménagement. La route a été rétrécie pour sécuriser les lieux. Hameau de Serrémie / Onze logements réceptionnés
Les onze logements locatifs sociaux du lieu-dit Serrémie, près le col de Vals, ont été réceptionnés au printemps
par Jean-Paul Mestre et Nicolas Calvier, respectivement président et directeur général de la société ADIS SA HLM, en présence de Laurent Béchetoille et de Mathias Goirand, architectes du projet, et des représentants des entreprises intervenantes et de la commune. Cet ensemble, à loyers modérés basé sur l'architecture des anciens hameaux, intègre une démarche environnementale et répond à une ambition de performance thermique BBC (Bâtiment Basse Consommation). Les bâtiments, ornés de parements bois, sont raccordés à une chaufferie à haut rendement utilisant des granulés bois. Associé à une isolation performante et à une conception bioclimatique, ce chauffage permet d'obtenir une consommation énergétique des bâtiments inférieure à 45 KWh/m²/an, gage d'économies d'énergie pour les locataires d'Adis.
Le hameau comprend 4 T3 d'environ 71 m² de surface habitable, 5 T4 d'environ 80 m² et 2 T 5 d'environ 93 m². Chaque logement dispose d'un garage individuel et d'un Pendant la réception du hameau de Serrémie. Centre d'incendie et de secours
Prise de commandement du Lieutenant Emmanuel Wolf.
Le lieutenant de 1ère classe Emmanuel Wolf a officiellement pris ses fonctions à la tête du centre d'incendie et de
secours de Vals-les-Bains. Comme le veut le protocole, le SDIS de l'Ardèche a organisé la prise de commandement. La cérémonie s'est effectuée en présence des élus des communes de la zone de premier appel, des sapeurs pompiers de Vals et des officiers du groupement sud. Etaient également présents le maire et conseiller départemental d'Aubenas, le maire de Vals-les-Bains, ainsi que le président et le directeur du SDIS.
Bien qu'il s'agisse de son premier commandement, le lieutenant Wolf n'est pas un novice. Très tôt, il a eu la vocation de servir. Ses premiers pas au sein de la famille des soldats du feu ont lieu pendant son service national au sein de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Puis, en 1997, il devient sapeur-pompier professionnel au Sdis de l'Essonne. Par la suite, il est affecté au Sdis du Rhône et de la Savoie. Natif de l'Ardèche, en 2002, il obtient sa mutation à Aubenas. Commençant sa carrière comme sapeur-pompier de 2e classe, Emmanuel Wolf, au fil du temps, grimpe les échelons jusqu'à réussir le concours de lieutenant en 2014. Passionné par ses missions, Emmanuel Wolf a la particularité d'être à la fois sapeur-pompier professionnel et sapeur-pompier Après avoir énuméré les qualités que doit avoir un bon chef, à savoir, être : organisé, rigoureux, pédagogue, loyal, disponible, motivé pour le service public, autonome tout en sachant rendre compte à sa hiérarchie… le colonel Amadéï dit avoir trouvé chez Emmanuel Wolf un homme répondant à ces exigences et il lui renouvela sa confiance. A son tour, Jean-Paul Manifacier souhaita une bonne réussite au promu. Jean-Claude Flory salua l'action et le dévouement des sapeurs-pompiers, notamment, lors des épisodes cévenols de l'automne 2014. Il rappela l'attachement de la commune de Vals au centre de secours et il souligna que la municipalité restera un partenaire proche et un interlocuteur privilégié du lieutenant Wolf et de ses hommes. Le centre de secours que dirige le lieutenant Wolf comprend 54 sapeurs-pompiers volontaires et assure en moyenne 850 interventions par an. Le lieutenant Wolf prend son commandement.
Les P'tits Loups / Déjà 20 ans !
Samedi 31 janvier, l'espace Sévigné a été le cadre d'une belle célébration. Aux côtés de la municipalité, l'association gestionnaire de la crèche halte-garderie Les P'tits Loups a fêté ses 20 ans d'existence. Jacques Genest, sénateur de l'Ardèche, Jean-Claude Flory, maire, ainsi que de nombreuses familles ont répondu à l'invitation de la présidente Peggy Guinet. L'anniversaire a été placé sous le signe de la convivialité. Les bénévoles entourant la présidente avaient préparé un programme festif dont le point d'orgue fut un très beau spectacle dédié aux enfants. Après le prélude de bienvenue de l'orchestre d'harmonie du pays d'Aubenas Vals, la parole a été donnée aux officiels qui saluèrent le dynamisme et la qualité des prestations proposées par Les P'tit Loups. Eric Jouret, premier adjoint, et président fondateur en 1991 des P'tits Loups, rappela la genèse de la création et les difficultés qu'il avait dû surmonter avec les bénévoles : Jean-Louis Charbonnier, Liliane Giraudier, Josette Chatel, Thierry Fourel… pour répondre aux attentes des familles. Il rendit un vibrant hommage à Jean-Claude Flory : « sans son soutien la crèche n'aurait pas vu le jour ». Le maire salua la mobilisation des bénévoles et des présidents qui se sont succédés à la tête de l'association : Germaine Loupy, Damien Moinat et Peggy Guinet et il indiqua : « La création de la crèche halte-garderie est ma première action en tant qu'élu municipal. Avant 1995, ce service aux familles n'existait pas à Vals-les-Bains. Depuis, la commune est le premier partenaire financier de l'association. En 2014, nous lui avons versé 95 000 € de subvention, dont 33 495 € constituant la participation de la Caisse d'Allocations Familiales ». Au fil des années, grâce au soutien de la commune, la crèche les P'tits Loups a pris de l'ampleur. Au début, elle accueillait 16 enfants. Aujourd'hui ils sont 22. Sous la responsabilité de la directrice, madame Guitton, les P'tits loups, emploient à temps plein 4 auxiliaires de puériculture et 4 personnes titulaires du CAP petite enfance.
Petit à petit, grâce à l'accompagnement de la commune et de la Caisse d'Allocations Familiales (CAF), des travaux ont été réalisés pour mieux accueillir les enfants. En plus des premiers aménagements, effectués en 1993, une salle de psychomotricité est ajoutée en 1998. En 2007, la terrasse est rénovée ; un sol souple et des jeux de plein air sont installés. Par ailleurs, des peintures murales sont créées pour égayer les lieux. En 2013, de nouveaux travaux permettent à la crèche halte-garderie d'utiliser 100 m² supplémentaires et de bénéficier de quatre nouveaux espaces. A présent, la crèche-halte-garderie dispose de locaux entièrement réaménagés d'une superficie de S'agissant de l'avenir, le maire précisa : « Une réflexion est en cours entre la municipalité et l'association gestionnaire pour construire un nouveau lieu offrant aux enfants des conditions d'accueil optimales, sous réserve bien sûr de l'obtention de financement conséquent, dans un contexte financier très difficile pour les communes lié à la baisse considérable des dotations aux communes décidée par le gouvernement ». Conseil municipal / Adoption d'une motion sur le prix de l'eau
Le 6 juin 2014, dans le cadre d'une motion, le conseil municipal rappelle que le prix de l'eau en
France repose sur deux principes :
- « L'eau paie l'eau », issu de la loi sur l'eau de 1992, le service public de production et de distribution d'eau
potable est un service public à caractère industriel et commercial. En conséquence, les recettes et les dépenses des collectivités qui exercent la compétence « eau » doivent être équilibrées par les recettes d'exploitation et par d'éventuelles recettes externes, notamment pour les investissements (subventions de l'Etat, du Conseil Général, de l'agence de l'eau…) ; - Les pollueurs et les consommateurs paient les actions menées pour améliorer la qualité de l'eau.
Ces deux principes, auxquels s'ajoutent la faible densité et la dispersion de la population de notre territoire ainsi qu'un apport de population saisonnière à desservir, engendrent des charges financières importantes pour les communes rurales ou les syndicats des eaux. Par ailleurs, dans les années 90 le SEBA a réalisé des investissements lourds plus ou moins maitrisés. En tenant compte de l'ensemble de ces paramètres, le prix de l'eau a été triplé dans les années 90 pour faire face aux investissements et répondre à la loi sur l'eau de 1992. Longtemps ces contraintes ont été compensées par des financements importants apportés par l'Etat et les conseils généraux. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, les investissements sont beaucoup moins subventionnés alors qu'ils sont incontournables au regard des normes de plus en plus contraignantes. Ce désengagement des partenaires des syndicats des eaux va malheureusement continuer. L'Etat a notamment annoncé une ponction de l'ordre de 175 millions d'euros par an sur le budget des agences de l'eau dans le cadre du plan d'économies de l'Etat… autant en moins pour les travaux sur nos réseaux d'eau.
Aussi, le conseil municipal propose :
- d'appuyer le SEBA dans ses démarches de recherche de financements externes, notamment auprès de l'Etat,
afin de sensibiliser les parlementaires aux difficultés particulières de notre territoire en matière de financement des investissements liés à l'eau ; - de demander à l'Etat de rendre, à nouveau, les collectivités comme le SEBA éligibles à la Dotation d'Equipement des Territoires Ruraux, par exemple ; - d'obtenir que les agences de l'eau puissent financer à un niveau plus élevé les travaux d'eau potable et d'assainissement ; - de réclamer au Conseil Général qu'il retrouve le rôle de partenaire financier à haut niveau qu'il jouait il y a encore quelques années dans ce domaine de compétence - de soutenir une étude par le SEBA de tarifs adaptés (abonnement…) pour les foyers subissant le prix de l'eau sans aide sociale suffisante par ailleurs.
Le conseil municipal souligne également que l'expérimentation prévue par l'article 28 de la loi du 15 avril 2013, ne résout pas la question du financement. En effet, si la collectivité (en l'occurrence le SEBA) prend en charge le manque à gagner généré par l'application d'une tarification sociale de l'eau, en dérogation à l'article L2224-2 du CGCT, comme la loi précitée l'y autorise, il faudra qu'elle trouve en face la ressource correspondante. Cette dépense étant une dépense de fonctionnement, il n'y a pas de compensation à attendre de l'Etat, dans un contexte de baisse des dotations sans précédent historique. La seule solution consistera donc à faire payer aux abonnés qui sont au-dessus du plafond de ressources la différence. C'est une mesure qui risque d'impacter en premier lieu les classes moyennes, déjà lourdement taxées par les dernières mesures fiscales gouvernementales, et qui ne bénéficient d'aucune aide particulière d'autre part. Par ailleurs, des aides existent déjà pour les foyers qui éprouvent des difficultés à payer leurs factures d'eau. Contrairement aux tarifs dits « sociaux » pour l'électricité ou le gaz, ces aides ne sont pas soumises à des plafonnements de revenus, mais sont examinées au cas par cas par une « commission solidarité eau », gérée par les services sociaux (CAF, conseil général, CCAS des grandes Le conseil municipal, conscient que le prix de l'eau est élevé sur notre territoire, a sensibilisé l'exécutif du SEBA à ce problème. Il restera vigilant et suivra par ses délégués, avec attention, la renégociation, en 2017, du contrat d'affermage liant le SEBA à la SAUR. Il demandera, notamment, une maîtrise de l'abonnement, charge lourde pour les personnes seules en particulier.
Loi ALUR / Elle restreint les espaces constructibles.
La loi pour l'Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR), adoptée par l'Assemblée Nationale
le 24 mars 2014, prévoit de nombreuses dispositions tendant à limiter au maximum la consommation d'espaces agricoles et naturels. L'urbanisation de nouveaux espaces devient impossible afin de favoriser le reclassement en zones naturelles des anciennes zones à urbaniser. Les nouvelles règles privilégient la densification des espaces déjà construits plutôt que l'étalement. Des terrains jusqu'à présent constructibles ne le seront plus s'ils ne sont pas à l'intérieur d'une zone déjà urbanisée. Cette loi s'appliquera au prochain PLU de Vals-les-Bains, comme pour toutes les communes de France, qui doit être révisé d'ici 2017. Toutefois, les parcelles sur lesquelles un permis de construire est en cours de validité ne seront pas concernées. Les personnes qui ont un projet de construction sont ainsi
invitées à déposer leur permis avant cette date au risque de perdre les possibilités de construire
dans les prochaines années.
Pour Michel Ceysson, adjoint à l'urbanisme : « Ce texte de loi est totalement inadapté aux zones rurales et à l'habitat dispersé, comme en Ardèche, et va à l'encontre du développement des communes comme Vals-les-Bains. L'application des règles législatives, issues notamment de la loi ALUR, à Vals-les-Bains, à l'image des autres communes ardéchoises comparables, aura pour impact une division par six des zones constructibles ».
Amélioration de l'Habitat /
Aides financières aux propriétaires occupants et aux propriétaires bailleurs
La communauté de communes du Pays d'Aubenas Vals (CCPAV) met en place un dispositif d'amélioration de l'habitat sur son territoire. Cette opération a pour objectif de permettre aux propriétaires de réaliser des travaux de réhabilitation (travaux lourds ou de sortie d'insalubrité, travaux pour la sécurité, travaux pour l'autonomie et le maintien à domicile, travaux pour les économies d'énergies) grâce aux concours financiers de l'Agence Nationale d'Amélioration de l'Habitat (ANAH) et de la CCPAV. Les habitations qui peuvent être accompagnées dans le cadre de cette opération concernent les résidences principales occupées par leurs propriétaires ou par des locataires. Les logements vacants peuvent également être concernés à condition qu'ils soient occupés après la réalisation des travaux. Les propriétaires occupants sont aidés en fonction de leurs ressources dès lors que le logement a plus de 15 ans. Les subventions sont modulées selon le niveau de revenu et le type de travaux. Elles s'élèvent de 35 à 50 % du coût des travaux plafonnés par l'ANAH. De plus, les propriétaires s'engagent à occuper le logement pendant 6 ans. Les propriétaires bailleurs sont aidés en fonction des loyers qu'ils pratiquent et du type de travaux. Les subventions s'élèvent de 25 à 35 % du coût de travaux plafonnés. Les bénéficiaires s'engagent à louer le logement pendant 9 ans et le loyer est plafonné.
Propriétaires occupants : les conditions de ressources Nombre de personnes composant le ménage Ménages aux ressources très modestes (€) Ménages aux ressources modestes (€) Par personne supplémentaire Aussi, si vous êtes propriétaires occupants et/ou bailleurs, que vous soyez éligibles ou non au aides de l'ANAH** (tableau ci-dessus – plafond de ressources uniquement pour les propriétaires occupants), et que vous souhaitez connaître si vous pourriez prétendre à des aides pour améliorer votre logement (travaux de mises aux normes, d'amélioration thermique, travaux en vue d'une mise en location d'un logement vacant…), ou toutes autres demandes d'information : CONTACTEZ LA CCPAV ou votre commune Camille MOREAU – chargée de mission Habitat Révision des valeurs locatives cadastrales / Combattre l'iniquité fiscale
En recevant sa feuille d'imposition, le contribuable s'interroge fréquemment sur la raison pour laquelle la part communale de ses taxes d'habitation et foncière sur les propriétés bâties et non bâties croît.
En fait, quel que soit l'impôt considéré, le montant que le contribuable doit acquitter résulte de la multiplication d'une base d'imposition par un taux d'imposition. Pour chacun des impôts locaux, une référence commune, la valeur locative cadastrale, permet de définir la base d'imposition de chaque Définie par les services de l'État, la valeur locative cadastrale d'un bien immobilier correspond au loyer annuel théorique qu'est censé produire ce bien s'il était loué dans des conditions normales du marché. Pour tenir compte de l'évolution générale des loyers, chaque année, les valeurs locatives font l'objet d'une revalorisation forfaitaire annuelle décidée par le Parlement et appliquée d'une manière uniforme sur l'ensemble du territoire. L'augmentation constatée, alors qu'aucune hausse du produit fiscal n'a été votée par le conseil municipal, est de la responsabilité de l'Etat qui établit unilatéralement la valeur locative cadastrale sans que les élus locaux puissent intervenir. Actuellement, une révision des bases locatives des taxes d'habitation et foncière est en cours sur les communes. Elle permet de mettre à jour les informations dont dispose l'administration fiscale, sur les logements et le bâti et d'estimer à son juste niveau la valeur locative cadastrale servant de base d'imposition. En effet, des bâtiments anciens qui ont été rénovés, peuvent toujours être considérés comme dégradés dans les rôles fiscaux. L'étude menée rétablira une forme d'équité fiscale. Grâce à l'actualisation des bases d'imposition, chaque contribuable réglera un impôt foncier et une taxe d'habitation au juste niveau de confort du logement qu'il possède et/ou occupe. Savez-vous où se trouve ? N° 39
Vals-les-Bains.fr / Nouvelle présentation du site Internet
Le site Internet de Vals-les-Bains créé pour développer le lien entre les habitants et la commune et promouvoir notre territoire auprès des touristes vient de bénéficier d'une nouvelle configuration. Plus moderne, la présentation offre une charte graphique plus aérée et permet à l'internaute de surfer aisément sur le site Vals-les-Bains.fr. La page d'accueil permet d'accéder sans difficulté aux différentes rubriques du site. Très pratique, le site permet notamment de découvrir le nouveau conseil municipal, de télécharger le bulletin municipal, de découvrir le programme du théâtre, les associations valsoises… mais aussi de consulter le cadastre en ligne, de se renseigner sur les règles d'urbanisme, de demander un acte de naissance, de remplir directement en ligne le formulaire de demande pour un passeport biométrique, d'inscrire son enfant au centre de loisirs… Forts du succès rencontré par Vals Gourmande, Cité des Saveurs, créée pour accompagner les artisans et les commerçants des métiers de bouche, les restaurateurs et les traiteurs valsois dans leurs activités, les membres du Conseil municipal ont décidé de répondre à la demande des internautes qui cherchent un hôtel, un gîte, une chambre d'hôte, un camping pour leurs vacances parmi nous. Une nouvelle rubrique, intitulée Location Vacances Vals, répertorie à leur intention les offres d'hébergement sur la N'hésitez pas à découvrir Vals-les-Bains.fr, le site a été conçu pour nos amis visiteurs, mais aussi pour La châtaigneraie ardéchoise en danger / Le torymus sera son sauveur
Apparu en Ardèche, en 2010, par la vallée du Rhône, le cynips continue de progresser sur notre territoire et provoque d'importants dégâts dans les châtaigneraies. Il est désormais présent sur l'ensemble du département. Selon Daniel Vernol, président du syndicat de défense de la châtaigne d'Ardèche et du syndicat national des producteurs de châtaignes, sur les arbres les plus touchés, le castanéiculteur perd 80% de la récolte et les 20% restants sont véreux. Le seul moyen de lutter efficacement contre le cynips est d'utiliser son prédateur naturel, le torymus sinensis. Celui-ci doit être lâché en avril et en mai. Pour mener à bien la lutte, 600 lâchers ont été prévus, en 2015, pour un coût de 150 000 euros. La filière castanéicole s'est mobilisée pour financer l'opération en mettant en place une cotisation spécifique auprès des producteurs, des transformateurs et des metteurs en marché, en sollicitant les partenaires publics et en lançant un appel aux dons des particuliers. Le succès a été au rendez-vous. 232 000 euros ont été collectés dont 33 500 euros versés par le grand public. Le surplus servira pour les lâchers complémentaires en 2016. La défense de la châtaigneraie ardéchoise est une action de longue haleine. Selon l'expérience italienne, il faut entre 6 et 10 ans pour retrouver une situation sanitaire normale. Si les producteurs sont indemnisés à hauteur de 75% de leurs pertes par le Fonds national agricole de mutualisation sanitaire et environnementale, il n'en est pas de même pour les metteurs à marché et les coopératives qui collectent dans les exploitations et conditionnent les châtaignes. Or les enjeux sont importants pour l'économie locale. La filière de la châtaigne ardéchoise représente 50% de la production française et plus de 1 000 emplois équivalent temps plein. La châtaigne d'Ardèche est appréciée des consommateurs, au point que la production ne peut satisfaire la demande. On estime le manque à 2 000 tonnes. Pour relancer la production, un programme de développement a été élaboré pour les 10 ans à venir visant à planter ou à greffer 2 000 hectares de vergers et à valoriser 6 000 hectares de châtaigneraie.
Stéphane Polly / Le chef du Vivarais invité par Odile Matteï
La renommée de Stéphane Polly, le chef cuisinier du Vivarais, croît de jour en jour. Après avoir été consacré, en février dernier, par le guide Michelin qui lui a décerné une étoile, le maître queux a été convié à participer à l'émission de France 3 Rhône-Alpes, Alpes et Auvergne « Goûtez-Voir ! » présentée par Odile Matteï. A cette occasion, Stéphane Polly lui a préparé une de ses fameuses recettes, le pigeon farci aux abattis. L'émission a été diffusée le dimanche 12 avril, sur les antennes de France 3. Cette nouvelle reconnaissance pour Stéphane Polly n'est pas usurpée. L'amour des produits et de la gastronomie est chevillé en lui. Il faut dire qu'il est tombé dans la marmite depuis sa plus tendre enfance. Son père qui tenait un restaurant, lui a transmis la passion du métier. Après avoir commencé son apprentissage à ses côtés et continué à apprendre auprès d'autres chefs, Stéphane obtient, à 21 ans, son premier poste de chef cuisinier à Grignan. Venu du Golf de la Valdaine, en 2007, il prend la direction de la brigade du Vivarais. Il succède à Christiane Giuliani-Brioude qui pendant plus de 40 ans a tenu de mains de maître le restaurant et l'hôtel et défendu les produits locaux, notamment la châtaigne. Dès son arrivée en Ardèche, Stéphane Polly séduit les gourmets. Sa cuisine respectueuse des produits et des saisons ne fait que des heureux. Comme le soulignent les inspecteurs du guide Michelin : « Sa table est celle d'un vrai artisan, scrupuleux dans le choix de ses produits (fournisseurs locaux), rigoureux et élégant dans l'exécution de ses recettes et entier dans son envie de satisfaire les clients. Stéphane Polly a hissé son restaurant parmi les meilleurs du département ; tout le territoire ardéchois est gagnant ! ».
Odile Matteï, à travers son émission « Goûtez-Voir ! » rend hommage au savoir-faire du chef cuisinier Stéphane Polly.
Aux Arbosapiens / Entreprise d'élagage
Diego Comer, résidant à Bruen Bas, a créé « Arbosapiens », une entreprise d'élagage, de taille, de
soins aux arbres et d'abattage. Arboriste grimpeur et technicien cordiste diplômé d'Etat, Diego Comer conjugue sa passion pour la nature et l'escalade. Motivé par la cohabitation de l'homme et de l'arbre. Lors de chaque intervention, il recherche toujours le meilleur compromis. Il tient compte des attentes des clients, de la biologie de l'arbre, de la sécurité des lieux, des moyens disponibles et du volet esthétique.
Conscient de la dimension écologique de son activité, il utilise des huiles de chaînes biodégradables. Arboriste grimpeur et technicien cordiste diplômé d'Etat, Diego Comer œuvre pour la cohabitation de l'arbre et de l'homme. Il offre son expertise sur la gestion durable : broyage et valorisation des déchets, plantation d'espèces adaptées, taille raisonnée… Par ailleurs, selon l'importance des travaux demandés, Diego Comer sollicite l'aide d'élagueurs, de bûcherons et de techniciens cordistes qui travaillent dans les règles de l'art. Contact au 06 70 10 44 55 ou info@arbosapiens.com. La Ch'ttie Bouffe /
Le restaurant de Dominique Cosyn
Dominique Cosyn, au 24 rue Jean Jaurès, a créé La
Ch'ttie Bouffe. Ouvert sept jours sur sept, de 7h00 à 14h00 et de 17h00 à 20h00, l'établissement propose une cuisine traditionnelle à base de produits frais. Sans réservation, on est sûr de pouvoir déjeuner ou dîner. Salades, steak-frites, sandwichs, soupes… font partie des recettes de Dominique Cosyn. Pour tout renseignement, téléphoner au 04 75 88 33 53.
Dominique Cosyn. Pierre des Anges /
Un retour vers une tradition ancestrale
Au 62 rue Jean Jaurès, Emile Grall a ouvert Pierre
des Anges où il fait revivre la tradition des pierres à venin, dites également pierres guérisseuses. Sur les rayonnages d'Emile Grall une bonne vingtaine de pierres sont disponibles. Le magasin est ouvert tous les jours de la semaine de 8h00 à 19h00 ainsi que le dimanche de 8h00 à 13h00. Pour tout renseignement joindre Pierre des Anges au 06 46 49 40 67. Emile Grall.
Mini Press / Pressing naturel sans solvant chimique
Marilyn et Stéphane Siciliano, propriétaires, depuis 26 ans, du pressing-laverie Mini Press, situé
au 53 rue Jean Jaurès, ont fait l'acquisition de nouvelles machines. Depuis le début de l'année, ils utilisent un procédé innovant et écologique pour l'entretien de tous les textiles. Marilyn et Stéphane réalisent un pressing cent pour cent naturel avec des produits biodégradables garantissant un résultat de haute qualité et un nettoyage au cœur de la fibre. En plus d'un pressing éco-responsable, le couple propose un service couture ainsi que le nettoyage des tapis et des vêtements en cuir ou en daim. Sur demande, ils livrent à domicile. Le magasin est ouvert du mardi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h30 à 19h00, et uniquement le matin de 8h30 à 12h00 le lundi Pour tout renseignement, téléphoner au Marilyn Siciliano.
Café Croissant / Une nouvelle gérante
Depuis le printemps, l'ancienne commerçante qui tenait le Point
Chaud, rue Jean Jaurès, a repris le restaurant Café Croissant, sis au 7 avenue Paul Ribeyre. Il est ouvert tous les jours de la semaine pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Quatre recettes de pâtes, trois sortes de salades, des quiches, des sandwichs, des croque-monsieur, des pâtisseries, des viennoiseries… sont à consommer sur place ou à La nouvelle gérante. Espace Marc Astier / Trampolines et parcours acrobatique
Jusqu'au 15 septembre, les amateurs de sensations fortes peuvent se défouler en toute sécurité au sein de
l'espace Marc Astier où Karine et Denis proposent plusieurs animations ludiques et sportives aux vacanciers et aux Valsois. A proximité du skate parc, des attractions sont à leur disposition : parcours acrobatique de 46 mètres de long comprenant 11 ateliers, trampolines à élastiques, balles à hamster, ainsi que karts à pédales. Tout est entièrement sécurisé. Les mamans ou les papas qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas suivre leurs enfants dans leurs périples acrobatiques, peuvent s'asseoir grâce aux chaises mises à leur disposition. Karine et Denis en hôtes parfaits ont prévu des boissons fraîches ou chaudes. Par ailleurs, les vendredis soirs, il est possible d'apporter son pique-nique. L'aire de jeux est ouverte tous les jours, y compris les week-ends, de 10 heures à la tombée de la nuit. Pour tout renseignement, téléphoner De nouveaux jeux de plein air sont à la disposition des enfants et des au 07 88 05 67 77 ou se connecter à Patrimoine / Le Séquoia des Vivaraises labellisé
Notre séquoia « Red Wood », séquoia semper-virens qui mesure 54 mètres de haut et près de 10 mètres de circonférence, vient d'être classé « arbre remarquable de France » par l'association A.R.B.R.E.S (Arbres – Remarquables - Bilan – Recherches – Etudes - Sauvegarde) qui œuvre pour que les arbres remarquables de France soient reconnus comme partie intégrante du patrimoine national (1). Malgré sa taille impressionnante, qui fait de lui le plus grand séquoia d'Europe, il n'est encore qu'un adolescent, car le séquoia Red Wood, plus grand arbre connu, peut, adulte, atteindre et dépasser les 110 mètres de haut. Il a été vraisemblablement planté en 1867 par les architectes-paysagistes Luizet, père et fils, qui ont entrepris la création des parcs de Vals à la fin de l'année 1866. Toutefois sans trop de risques, on peut ajouter entre 10 et 15 ans à ses 148 ans d'existence valsoise, soit un âge moyen de 160 ans. En effet, les séquoias originaires de Californie ont été importés en France à partir de 1860 pour agrémenter les maisons bourgeoises et les parcs publics. Ceci est confirmé par l'existence à Aspres-sur-Buëch (05) de deux séquoias géants « Big trees », séquoia-dendron giganteum, classés arbres remarquables de France. Comme notre « Red Wood », ils ont été importés de Californie et plantés en 1880.
Autrefois, les séquoias, parfois appelés washingtonia ou wellingtonia, étaient indigènes en Europe (des restes fossiles ont été trouvés). Avec d'autres arbres, ils ont disparu lors des ultimes glaciations (Weichsel et Würm), en raison des obstacles presque insurmontables des chaînes de montagnes coupant le continent d'Est en Ouest que seules les graines les plus légères purent franchir. Ceci contrairement à l'Amérique du Nord où la végétation est analogue aujourd'hui à celle de l'ère préglaciaire, car les montagnes sont orientées Nord-Sud. Les plantes purent se replier dans les régions méridionales tempérées, puis reconquérir le terrain perdu avec le réchauffement climatique. Pour cette raison en Amérique du Nord on dénombre plus de 800 espèces arborescentes alors qu'en Europe sur 180 espèces ligneuses de jadis, seule une cinquantaine peut être qualifiée d'arbres.
1) Nota : les arbres remarquables sont répertoriés en forêt publique depuis plus d'un siècle. Le premier inventaire en forêt domaniale a été réalisé en 1911. Il fut mis à jour et complété en 1935. Un nouveau recensement a été lancé par l'Office National des Forêts en 1995. Ses 54 mètres de haut et ses 10 mètres de circonférence font de notre séquoia Red Wood le plus grand séquoia Office de TOurisme du Pays d'aubenas-Vals-anTraïgues consommation touristique votre office de tourisme  24 378 176€ générés sur le territoire
3 bureaux d'information
510 329 nuitées touristiques
846 jours d'ouverture
5 880 lits touristiques
  15 équivalents temps plein

répartition des dépenses   Frais généraux Promotion et Développement  1 million de pages vues sur le site
Accueil Publicité Relations Partenaires Ventes  15 000 abonnés à Ardèche Secrète
2 455 fiches sitra gérées
(+151% entre janvier et décembre 2014)  45 620 brochures distribuées
2 millions de personnes atteintes
(portée cumulée des 270 publications facebook) Pl Aubenas Pl Vals Gd Prat. Gd Rest. Pl Antr Gd Hbgt  300 000 minutes de vidéos visionnées
9 ateliers numériques
22 minisites créés
453 adhérents
accueil et conseil  Hébergements Commerces-Services Restaurants  16 établissements visités en éductours
53 800 personnes conseillées
OTiPaVa : partenaire retenu par
la Caverne du Pont d'Arc
Grands projets 2015 Vals-les-Bains Antraïgues  interface internet dédiée «pendant séjour»  1 085 pers. aux lundis de bienvenue
 accueils sur des lieux stratégiques  450 curistes accueillis aux Thermes
 formation du personnel saisonnier d'hébergement à l'offre touristique locale participants aux Visites du goût  déploiement de la vente en ligne Office de Tourisme du Pays d'aubenas-Vals-antraïgues 04 75 89 02 03 contact@aubenas-vals.com Cyclisme Topvelovals / Remise de casques aux vététistes
Frédéric Gribaudi, gérant du magasin Topvelovals, sis rue
Jean Jaurès, et partenaire officiel des vététistes du « Team DN3 » de VTT x-country, a eu le plaisir de procéder à la remise d'équipement de sport. Chaque membre du Team de division nationale 3 a reçu un casque et un maillot.
L'équipe cycliste du Vélo Club du Pays Vallonnais est composée de huit jeunes, de 15 à 21 ans, du bassin Aubenas- Vals. Tous participent aux différentes manches de la coupe de France VTT ainsi qu'aux compétitions de la coupe Rhône- Alpes, dont la première course a eu lieu le 22 mars à Saint- Topvelovals, partenaire officiel du Team de VTT x-country, a offert des casques aux jeunes cyclistes. Club «Partenaires du RCAV» / Dernière réunion de la saison
Le 2 juin dernier, les membres du Club Partenaires du Rugby Club Aubenas Vals (RCAV) ont été reçus par,
un des leurs, Mathieu Poli, PDG du Casino, pour un apéritif dînatoire marquant la fin de saison pour le RCAV. Parmi les nombreux partenaires, on nota la présence de Jean-Pierre Constant, maire d'Aubenas, et de Jean-Claude Flory, maire de Vals-les-Bains, accompagné de Philippe Etienne, adjoint aux sports et de Vincent Mounier, conseiller municipal.
En préambule à la soirée, François Dumas, directeur du garage Citroën Aubenas, présenta la nouvelle gamme DS aux convives. Mais, le sport prit vite le dessus, les partenaires, tous des passionnés, firent la rétrospective de la saison écoulée du RCAV. Tous s'accordèrent pour reconnaître que l'équipe avait été soudée et déterminée. Le quart de finale face à Aix fut également dans tous les esprits. Trois minutes avant la fin du match retour, le RCAV était encore qualifié.
A n'en pas douter, la prochaine saison devrait être prometteuse pour l'équipe qui a progressé et beaucoup appris au fil des matchs. Union Sportive Vals Football / Changement de président
Dernièrement, l'Union Sportive Vals Football, présidée par Vincent Mounier, a tenu son assemblée générale en présence de Philippe Etienne, adjoint aux sports, et de Robert Lacrotte, conseiller municipal. En préambule, le président remercia les participants, les joueurs, les éducateurs, les parents qui accompagnent les équipes, les membres du bureau, les partenaires ainsi que la municipalité pour leur soutien continu. Puis, il brossa le bilan sportif de la saison écoulée et de sa présidence. Il rappela la création d'un poste de permanent qui a été confié à Jocelyn Kranjc, la mise en place d'une équipe féminine, l'augmentation des effectifs à 135 licenciés, la montée des U13 en excellence et l'accession de l'équipe fanion en 2e division… Comme il l'avait annoncé, Vincent Mounier n'a pas souhaité, par manque de temps, se représenter à la présidence du club : « C'est dans l'intérêt du club, que je cède ma place, nous stagnons, il faut un nouveau projet, de nouvelles volontés pour faire avancer l'USV. J'ai l'opportunité d'avoir un trio de rêve complémentaire qui a répondu à mon SOS : Philippe Roux, Mathieu Poli et Didier Laurent. Tous trois sont prêts à relever le défi et sont motivés. Je reste au sein du bureau, fier d'avoir été président de mon club de cœur. C'est un avenir qui s'illumine ». A l'issue de l'assemblée générale, il a été procédé à l'élection du nouveau bureau. Il est composé de : Philippe Roux, président ; Mathieu Poli et Didier Laurent, vice-présidents ; Christian Poveda, trésorier, Jérôme Poli, trésorier-adjoint ; Maurice Lani, secrétaire ; Jennifer Kilgus, secrétaire-adjointe ; Daniel Jamgotchian et Vincent Mounier, membres.
Ses premiers objectifs sont la création d'une équipe de U15 et de U17, d'une seconde équipe de U13 et le développement de la section féminine en l'ouvrant à la compétition. Par ailleurs, il souhaite construire deux équipes seniors de qualité pour jouer les premiers rôles. Jocelyn Kranjc et Nicolas Combe seront les entraîneurs de l'équipe fanion.
Le nouveau bureau.
Piscine couverte / Elle est ouverte depuis le 20 avril
Bonne nouvelle, pour les amateurs de natation, ils peuvent, désormais, s'adonner à leur sport de
prédilection tout au long de l'année. La piscine couverte, située chemin du Coton, quartier Roqua, à Aubenas, est ouverte au public depuis le 20 avril 2015. Elle comprend deux bassins, le plus important est dédié aux bons nageurs et le second, plus ludique, est plus particulièrement consacré aux enfants. Le premier bassin mesure 25 mètres de long, comprend 5 couloirs et a une profondeur de 1,80 mètre. Le bassin d'apprentissage possède des banquettes à bulles, des jets massant et une aire de jeux d'eau. Le complexe aquatique a été conçu pour accueillir en même temps 370 baigneurs. Et, il est accessible aux personnes à mobilité réduite. La piscine intercommunale qui a été baptisée l'Hippocampe, a été créée en priorité pour permettre aux scolaires du bassin de vie d'apprendre à nager. Le projet a été porté par le Syndicat d'Etudes des Monts et Vallée de l'Ardèche, composé de la communauté de communes de Berg et Coiron, de la communauté de communes du Pays d'Aubenas Vals et de la communauté de communes du Communauté de communes du Pays d'Aubenas Vals /
Le Pôle Seniors
La Communauté de Communes du Pays d'Aubenas-Vals (CCPAV) s'est doté d'un

nouveau service à la population : le Pôle Seniors.
Auprès de ce service de proximité et de prévention, vous pourrez rencontrer une personne à votre écoute qui vous informera et vous orientera. Vous souhaitez par exemple acquérir de nouvelles compétences en matière d'informatique, faire de la natation ou des sorties culturelles, l'animatrice du Pôle Seniors vous communiquera l'ensemble des activités proposées sur le territoire de la CCPAV. Vous envisagez d'accueillir un étudiant en échange de petits services tel que vous aider à faire vos courses. Le Pôle Seniors vous présentera les dispositifs existants, les associations qui proposent de créer du lien intergénérationnel. Vous avez envie de partir en vacances, le Pôle Seniors peut vous aider à réaliser cet objectif qui fait partie de ses missions. Le Pôle Seniors travaille avec des partenaires afin que des propositions adaptées à chacun puissent voir le jour.
Accompagner les seniors au fil de chaque étape de leur vie afin que la retraite soit synonyme de «
Bien Vivre » tel est l'objectif du Pôle Seniors.
Situé 9, rue du Docteur Pargoire - 07200 AUBENAS, on y entre par l'intérieur de la cour. L'aménagement est conçu de façon à ce que les personnes à mobilité réduite puissent y accéder. Il est ouvert au public : Mardi de 8h15 à 11h45 et de 13h45 à 17h15, mercredi de 13h45 à 17h15, jeudi de 10h30 à 11h45 et de 13h45 à 17h15. Contact : Brigitte BONNEFOI, Animatrice du Pôle Seniors, tél: 04 75 36 85 17 - Courriel : brigitte.bonnefoi@ mairie-aubenas.fr.
Dans l'avenir, le Pôle seniors intercommunal aura des actions délocalisées sur les différentes communes de la CCPAV. Les Cigales de la Volane et Ensemble chantons / L
es deux chorales soutiennent la Ligue contre le cancer
Dernièrement, les représentants des chorales « Les Cigales de la Volane » et « Ensemble Chantons » ont remis un chèque de 620 euros à la Ligue contre le cancer de l'Ardèche. Cette somme est le résultat du concert commun que les deux chorales ont organisé, le 22 mars 2015, en l'église Saint-Martin de Vals. Ce jour-là, 120 personnes eurent le plaisir d'écouter 60 choristes qui ont interprété un répertoire de chansons françaises.
Au nom de la Ligue contre le cancer de l'Ardèche, Mathilde Grobert, directrice de l'association départementale, remercia Georgette Chaudoul, Giselle Ladet, respectivement, présidente et chef de choeur des Cigales de la Volane, Bibiane La cérémonie a eu lieu en présence du maire, de la conseillère départementale, Eyraud, chef de chœur de la chorale Anne Ventalon, et de plusieurs conseillers municipaux.
« Ensemble Chantons », et le père Henri Meissat. La directrice souligna que ce don est un soutien précieux pour les actions de la Ligue et elle rappela la place importante qu'occupe la Ligue dans la recherche médicale, l'information, la prévention et dans le soutien aux malades et aux familles. Elle conclut, en indiquant que chaque année, au sein du collège Georges Gouy, la Ligue contre le cancer de l'Ardèche propose aux élèves une sensibilisation sur la maladie. Le maire salua la mobilisation des chanteurs et des représentants de la Ligue présents : Dr Grobert et Jean-Claude Bressot. Communiqué / LA FNATH
Fédération Nationale Accidentés du Travail et des Handicapés
Une fédération de grande utilité publique Les objectifs que poursuivent la FNATH pour les Accidentés de la Vie À savoir une écoute, un réconfort, un soutien dans l'accompagnement des personnes pour les diriger dans leurs intégrations socioprofessionnelles.
En relation constante avec les organismes sociaux (CPAM-MDPH-CCAS-HOPITAUX-SERVICES Le travail effectué au quotidien par les membres actifs est un plaidoyer contre les discriminations Créée en 1921, par Les Mutilés du Travail, elle est devenue FNATH et a su s'adapter au monde moderne La fédération, reconnue d'utilité publique compte 1000 antennes en France, 200 000 adhérents et 20 000 bénévoles.
La section AUBENAS, très active, compte 12 personnes au bureau, celles-ci vous représentent dans les différentes structures nationales, départementales, locales, notre section AUBENAS et ses environs compte 130 adhérents issus de 84 communes dans l'Ardèche MéridionaleVous pouvez nous rejoindre sur l'Application Europe Handicap disponible sur IOS, ANDROID, WINDOWS PHONE avec le soutien de L' AGEFIPH ou fnath.org Les permanences se tiennent le 1er Samedi de chaque mois de 14H à 16H ou le 3eme Lundi de chaque mois avec un juriste de 9H à 12H En cas de dossier urgent sur RDV à la Maison des ASSOCIATIONS Contact : VANSANTEN Yvette Présidente Tel: 0475398982 ou 0680468502 RANCHIN Auguste Président d'Honneur : 0475399249 La Santé pour tous en Ardèche Méridionale /
Elle soutient six associations dédiées aux malades
Vendredi 6 mars, dans la salle des mariages du château d'Aubenas, a eu lieu une remise de chèques à six associations.
Olivier Dominique, président de l'association « La santé pour tous en Ardèche Méridionale » a eu le plaisir de remettre 600 euros à chacune des associations suivantes : Agir contre le Diabète, Association Béthanie « IME Les Jardins des Tisserands », Association Parents Amis Mutualistes, Le Petit Monde de Manon, La Ligue contre le Cancer, et Visite des Malades en Milieu Hospitalier. Le président remercia également chaleureusement MM. Jean-Claude Flory et Jean-Pierre Constant pour avoir répondu à son invitation, mais surtout pour souligner leur soutien à l'occasion de la démarche de « La santé pour tous en Ardèche Méridionale » auprès du ministère des Affaires Sociales et de la Santé afin d'obtenir une subvention pour la réalisation de ses projets.
« La santé pour tous en Ardèche Méridionale » a pour objectif de favoriser, promouvoir et développer des actions relatives à l'offre de santé et à l'actualité sanitaire sur le territoire ardéchois à travers l'organisation Six associations sont soutenues par « La santé pour tous en Ardèche de conférences, de réunions, de visites et Méridionale ».
d'éditions de documents. Ardèche Paint-Ball Club / Création d'une nouvelle association
Les amateurs d'activité physique et ludique peuvent se réjouir. Une nouvelle association valsoise verra bientôt le jour. Sous l'égide de la Fédération, les fondateurs d'Ardèche Paint-Ball Club, Gaël Peronnet et Maëlis Lozano, ont décidé de proposer à toutes les personnes intéressées, femmes et hommes de tous les âges, la pratique du paint-ball. En accord avec la commission municipale, présidée par Philippe Etienne, adjoint aux sports, les séances auront lieu, deux à trois fois par semaine, sur le terrain annexe. Dans un premier temps, l'association organisera uniquement des entraînements. La participation à des compétitions viendra un peu plus tard. Et si besoin, des séances dédiées aux jeunes de 12 à 15 ans pourront être mises en place.
Le paint-ball se pratique en équipes constituées de 3, 5 ou 7 joueurs. Pour garantir une sécurité optimale, les responsables d'Ardèche Paint-Ball Club imposeront aux joueurs de porter des protections. Par ailleurs, les entraîneurs du club sont tous diplômés et ont toutes les qualifications requises pour encadrer les joueurs. Les maîtres mots du club sont le respect et la sécurité. Les billes de peinture habituellement utilisées par les tireurs seront remplacées par des billes réutilisables.
Cet été, pour faire connaître leur discipline, Gaël Peronnet et Maeliss Lozano initieront les enfants inscrits au centre de loisirs. Par ailleurs, dans le cadre des activités périscolaires, ils envisagent de proposer aux écoliers des séances de paint-ball et ils seront présents au forum des associations qui aura lieu le 5 septembre 2015 au gymnase municipal. Contact : 06 03 43 16 81 Les fondateurs d'Ardèche Paint-Ball Club présentent leur association à Philippe Etienne et à Vincent Mounier, membres de la commission de sports. D'où vient le nom de ? N° 40 Les Ferradouires
Les Ferradouires sont un lieu-dit situé à l'ouest de Vals, à proximité du hameau des Fabres et de Pont de Labeaume. Ce terme ferradouires qui contient la racine ferre, fer, est la francisation de l'occitan ferradoira qui désigne un lieu propre à ferrer, ainsi que le marteau à forger les fers à chevaux, mulets… ferratier ou ferretier en français.
Pour comprendre la raison pour laquelle ce nom faisant référence à un artisanat spécialisé a été attribué à ce lieu perdu dans les collines, il faut remonter à notre lointain passé. A l'époque du grand chemin des hauteurs qui depuis le sud de l'Ardèche reliait Aubenas à Montpezat et au-delà le Velay Ce chemin vraisemblablement tracé par les animaux transhumants était déjà utilisé par les Celtes et les Romains, car il permettait de voir loin et évitait la construction de ponts. Au Moyen Age et jusqu'à la réalisation des routes qui suivent les vallées de l'Ardèche et de la Fonteaulière, il était quotidiennement parcouru par les coubles muletières qui, dans des outres, transportaient en Velay et en Auvergne les vins du Vivarais et ramenaient les produits de la montagne. Il y avait aussi les colporteurs et les innombrables pèlerins qui l'empruntaient pour aller prier les Vierges noires de Nieigles et du Puy.
Afin de nourrir, abreuver hommes et animaux et surtout chausser les pieds des équidés dont les fers s'usaient rapidement sur les pierres du chemin, il était jalonné de ce que nous appelons aujourd'hui des gites-étape et des stations-service. Ils ont disparu, mais leur nom, au sens maintenant oublié, perdure.
Au sud d'Aubenas, à Saint-Etienne de Fontbellon, on trouve le quartier de Ferrière qui désigne comme Ferradouires une forge, un lieu propre à ferrer. C'est aussi le nom de la ceinture porte outils ou de la caisse à outils du maréchal-ferrant. En quittant Aubenas pour se diriger vers le passage obligé du Gué d'Arlix il y avait une voie basse et une voie haute. La voie basse passait par Labégude de l'occitan beure (béouré), boire, c'est-à-dire une auberge au bord d'une route, Le livre de l'outil : 2 ferretiers - Collection Abel Rollet mais aussi un lieu où on peut abreuver les animaux. La voie haute empruntait le col de Farge, du latin fabrica, forge. Le Gué d'Arlix franchi, le chemin suivait la rive droite du ruisseau de Grosse rivière, avant d'attaquer la côte de Luthe et atteindre Les Tesseaux. Là, il était possible de se désaltérer à la Fontette, la petite fontaine, ou prier en l'église de Notre-Dame d'Arlix. Abandonnée pendant les guerres religieuses, elle est tombée en ruine. Le lieu de son emplacement subsiste sous le nom de « gleiso eiboulido », l'église écroulée. Après Montgrand, le chemin redescendait vers Sétias. C'est à mi-parcours, un peu avant Ferradouires qu'il était rejoint par le chemin venant de Vals qui depuis le château, passait par le pont romain, les Blachettes et le col de Longeserre. Les fabres, du latin faber, forgeron, qui travaillaient aux Ferradouires devaient habiter le hameau voisin des Fabres qui par métonymie a pris leur nom. Sétias, carrefour des routes de Nieigles, Oubreyts et Chirols, était un marché important où les Veyrenc de Romégouse, coseigneurs de Vals, avaient construit une tour pour le protéger (elle a été détruite en 1621, à l'issue du premier siège de Vals par Montmorency). Outre la tour, à Sétias, existait un établissement des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, destiné à l'accueil des pèlerins. Ensuite le chemin descendait vers un hameau de Chirols, le Fesc, péage en latin, puis atteignait Montpezat au lieu- dit Prévenchères du latin prévenchéris, pervenche. Là, à côté de l'église romane, il y avait aussi un établissement des Hospitaliers de Saint-Jérusalem. A Montpezat existaient plus de soixante-dix auberges. Ce n'est pas pour rien que l'escais nom, sobriquet, des habitants de Montpezat est « descouflos boutos », les videurs d'outres.
Gérard Mourier (à suivre)
Echange linguistique Savignano / Une amitié longue de 30 ans
Jeudi 26 mars, Eric Jouret, premier-adjoint, a eu le plaisir d'accueillir, en mairie, les collégiens de Savignano-sul-
Rubicone et leurs accompagnateurs. Cette visite de nos amis italiens est une tradition bien ancrée dans la vie de la commune. Depuis l'origine de l'appariement, ils n'oublient pas de venir saluer les élus et, à travers eux, l'ensemble des Valsois.
Pour les collèges de Savignano-sul-Rubicone et de Vals-les-Bains, 2015 correspond aux 30 ans d'existence de leur échange linguistique. Pour célébrer ce bel anniversaire, au nom des Valsois et de la municipalité, Eric Jouret a remis à chaque collégien italien et français italianisant un tee-shirt rappelant les 30 ans d'amitié entre Savignano et Vals ainsi qu'une reproduction d'une affiche promouvant les atouts touristiques et thermaux de la commune. Il rappela que Vals-les-Bains est uniquement jumelé avec Savignano et il forma le vœu que l'appariement entre les deux collèges dure encore de très nombreuses années. Les enseignants italiens et français ainsi que Laurent Monney, principal-adjoint au collège Georges Gouy, remercièrent la municipalité pour son accueil et son fidèle soutien. Parmi les accompagnateurs italiens était présente Elena Battistini, l'ancienne maire de Savignano, qui depuis près de 15 ans en tant qu'enseignante, est une fidèle de l'échange linguistique. Pendant leur séjour, les collégiens italiens ont visité Marseille, (le vieux port, Notre Dame de la Garde…), Lyon (la Basilique de Fourvière), mais aussi l'Ardèche : Lanas, Balazuc, le Viel Les collégiens de Savignano-sul-Rubicone et de Vals- les-Bains et leurs enseignants sont reçus en mairie par Audon. Divers ateliers et plusieurs cours avec leurs camarades Eric Jouret, premier adjoint, Danielle Charita, adjointe au français furent également à leur programme. Les Valsois ont commerce, et par plusieurs conseillers municipaux. été accueillis en février à Savignano-sul-Rubicone. La réforme des rythmes scolaires / On recherche des bénévoles
De mise en œuvre complexe, la réforme des rythmes scolaires a été créée à Vals-les-Bains lors de la rentrée des classes
de septembre 2014. Afin de répondre le mieux possible aux besoins des enfants, une concertation entre la municipalité, les enseignants et les parents d'élèves a été réalisée. Elle a permis de proposer aux enfants des séances périscolaires attrayantes et diversifiées. Après les heures de cours, les enfants de l'école primaire publique du quai Lieutenant-colonel Tourre ont participé à de nombreuses activités : football, badminton, danse, musique, théâtre, lecture, photographies, botanique, jardinage, initiation à différentes disciplines sportives, et ceux de l'école maternelle publique du parc Jean Jaurès ont découvert de multiples jeux d'éveil. Ils ont été également sensibilisés au plaisir du chant. Au sein des deux écoles, les séances périscolaires se sont déroulées, de 15h45 à 16h30, les lundis, mardis, jeudis et de vendredis. S'agissant de l'année scolaire 2015-2016, la commune cherche des bénévoles pour animer des ateliers à l'école primaire et à l'école maternelle. Les personnes intéressées qui souhaitent partager avec les enfants leur passion pour un sport, un loisir ou offrir leurs compétences, doivent contacter la mairie au 04 75 37 42 08. 1 mètre 86 / Roman de Georges Besset
Ancien principal du collège Georges Gouy, Georges Besset a publié aux éditions Baudelaire un roman intitulé «
1 mètre 86 ». Tout commence par une enquête sur un mort. Un vrai qui ne respire plus et qui a du mal à bouger. Sans trop savoir pourquoi, le détective Gwend Buenavista est chargé de l'affaire. Problème : personne ne connaît ce cadavre d'un mètre quatre-vingt-six. Et Buenavista a beau lui demander son nom, autant parler à un mur ou à une porte de prison.
L'heure est aux investigations dans la banlieue de Paris, aux questions sans réponses, aux doutes, aux indices futiles. Retraçant l'histoire du mort inconnu, Gwend Buenavista réécrit la sienne.
Confronté à ses propres souvenirs, il va s'engager dans une quête identitaire et retrouver sa véritable nature.
AU CENTRE CULTUREL « LES QUINCONCES »
Retrouvez tous les renseignements sur www.lesquinconces.com
SAISON 2015/2016 au THÉÂTRE
La saison 2014/2015 s'est terminée avec succès, et nous remercions tous nos adhérents, nos abonnés et notre public pour leur présence et leur fidélité.
La saison 2015/2016 démarrera avec une soirée humour au théâtre Vendredi 25 Septembre à 20h30 pour la présentation de saison avec le spectacle « LES BONIMENTEURS », duo humoristique.
Une nouvelle saison de spectacles, riche et variée, dont voici quelques extraits en attendant le programme final :
DU THEATRE AVEC :
• « FANNY » de Pagnol - Après « La Fille du Puisatier » en 2014 et « Marius » en 2015, la compagnie Jean-Claude Baudracco propose la suite de la trilogie provençale de Marcel Pagnol.
• « LE MISANTHROPE » de Molière par la compagnie « Théâtre et Compagnie » qui revisite un grand texte classique comme un show télévisé, à l'heure des smartphones. • « PIAF, UNE VIE EN ROSE ET NOIR » de Jacques Pessis à l'occasion du centenaire de la naissance de cette chanteuse au talent et au destin exceptionnels.
DE l'HUMOUR AVEC : ARNAUD TSAMERE,
DE LA MAGIE AVEC : L'EQUIPE DE FRANCE DE
MAGIE
DE LA DANSE AVEC :
• « SUBLIME » par la compagnie Arcosm, danse contemporaine avec humour, • « LA BELLE BOIS DORMANT » de Tchaikowski Un grand classique du répertoire par le Ballet Impérial de Moscou DE LA MUSIQUE AVEC :
• GOSPEL et NEGRO SPIRITUAL avec le New-York Gospel Choir • Le QUATUOR VOCE avec Lise BERTHAUD • Kate LADNER et Nicholas TODOROVIC • JULIETTE Z – Chanteuse et comédienne
Et aussi du CONTE, de la CHANSON, un ciné-concert…
SAISON 2015/2016 au CINÉMA
Eté comme Hiver, Le Cinéma «Les Quinconces» vous propose 8 séances par semaine.
Retrouvez les horaires des séances en dernière page du magazine.
A PARTIR DU 1ER SEPTEMBRE 2015 AU CINEMA :
Les retransmissions en direct :
• Retransmissions EN DIRECT des OPERAS du Metropolitan Opéra de New York, dont : OTELLO de Verdi avec Anna Netrebko, MADAME BUTTERFLY de Puccini avec Roberto Alagna… • Retransmissions EN DIRECT des BALLETS du Bolchoï de Moscou dont : GISELE grand classique du répertoire, DON QUICHOTTE, SPARTACUS …. • Retransmission de concerts de variétés de stars internationales
LE PLUS DU CINEMA LES QUINCONCES : Lors de ces retransmissions, les membres de
l'association vous proposent une collation pendant les entractes, un moment convivial à partager ensemble.
Et aussi :
• Des séances Cinés-goûters • Des soirées à thèmes • Des documentaires… Ouverture de la Billetterie des spectacles au Théâtre et des Opéras-Ballets au cinéma :
Mercredi 26 août 2015 pour les adhérents Samedi 29 août 2015 pour les abonnements Samedi 5 septembre 2015 pour la billetterie individuelle Vous pouvez devenir Adhérent de l'association Centre Culturel de Vals «Les Quinconces» ! En adhérant au Centre Culturel de Vals Les Bains vous soutenez l'action du Théâtre, vous participez à la vie de l'association, et bénéficiez d'avantages.
Adhésion individuelle : 18 € / adhésion couple : 30€ JUILLET – AOUT 2015
Le temps de la saison estivale, le Centre Culturel quitte l'écrin chaleureux du théâtre pour décliner l'art et la culture au cœur de la ville, dans LE PARC et la SALLE VOLANE.
Deux manifestations autour des arts, à la rencontre des Valsois et des estivants : Le Festi'Vals du Jeu et des expositions de Peinture et Arts Plastiques.
FESTI'VALS DU JEU
SAMEDI 18 ET DIMANCHE 19 JUILLET 2015 Parc Thermal de 16h à 23h - entrée libre LE rendez-vous incontournable de l'été ! Joueur amateur ou confirmé, seul ou accompagné, petit ou grand, venez découvrir ou redécouvrir des jeux «grands classiques», des jeux oubliés ou méconnus, des jeux d'ici ou d'ailleurs, et bien d'autres encore….
Il y en a pour tous les goûts, tous les temps, et tous les niveaux ! Chaque année le festival rassemble près de 15000 joueurs passionnés ou curieux. Le Festival vous réserve de nombreuses surprises. venez les découvrir en famille !
LES EXPOSITIONS D'ART SALLE VOLANE
Des expositions de Peintures, Photos, Créations en Verre et Sculptures.
Une dizaine d'artistes dévoileront successivement leurs œuvres tout au long de l'été. (Programme en dernière page du magazine).
Hervé Pessemesse / Réserve de l'Atelier de 1961 à 2014
Début mars, à la salle Volane, le centre culturel de Vals et du Vivarais a présenté les œuvres réalisées par Hervé
Pessemesse de 1961 à 2014. Autodidacte, il n'a jamais suivi les règles d'une quelconque école. L'artiste a approché très jeune la peinture grâce son institutrice qui lui a fait découvrir Van Gogh qui continue à le fasciner. Sa recherche est principalement axée sur l'expression des visages et plus particulièrement des regards. Les personnages sortent de son imagination, ou parfois de photos qu'il retravaille en fonction de son état d'âme, son ressenti émotionnel. Souvent, les expressions de ses personnages ont un rapport avec son vécu ou son enfance.
En été, au sein de son établissement Lou Tarare, à Freyssenet, 07600 Labastide sur Bezorgues, à 20 heures 30, Hervé Pessemesse organise des soirées exceptionnelles : samedi 4 juillet, concert Barbara Deschamps ; jeudi 16 juillet, Histoires jubilatoires ; mercredi 29 juillet, récital Francesca Solleville ; mercredi 5 aout, soirée cabaret avec Zize du Panier ; samedi 15 août, récital Alain Rossi ; dimanche 16 août, journée de la création et du savoir (à partir de 14 heures) ; samedi 29 août, concert Barbara Deschamps ; samedi 12 septembre, récital Jean-Marc Dermesopian ; samedi 31 octobre, clôture de la saison avec concert Alain Sourigues. Contact : 04 75 88 22 58. De nombreuses personnalités locales sont venues féliciter l'artiste.
Henri Goetz / L'œuvre gravé
Fin janvier, la commune a proposé, à la salle Volane, une
exposition de prestige : « L'œuvre Gravé » d'Henri Goetz (1909 – 1989). Henri Goetz, graveur mondialement connu, issu d'une famille franco-américaine est né à New-York en 1909. En 1930, cet ingénieur électricien qui a également suivi des études de dessin et d'histoire de l'art, quitte New- York pour Paris où, dit-il, a lieu sa véritable naissance. Alors qu'il connaissait principalement les peintures impressionnistes il découvre le cubisme et quelques grands peintres de l'Art moderne : Miro, Braque, Picasso, Klee et Kindisky.
Il pratique l'aquarelle, le pastel, l'huile sur toile, la Jean-Claude Flory, maire de Vals-les-Bains, remercie Jean-Pierre gravure. Son œuvre initialement figurative est lentement Geay pour son aide précieuse et le prêt de sa collection. influencée par le surréalisme. En 1936, il abandonne définitivement le figuratif pour se plonger dans les compositions abstraites qu'il exaltera dans ses œuvres gravées. Parallèlement, à ses recherches artistiques, il aime se confronter aux problèmes techniques passant de la gravure aux tableaux et au dessin. Il invente la gravure au carborundum (carbure de silice), un procédé permettant l'impression chromatique en réduisant le nombre de planches gravées. Son œuvre déconcertante au premier abord propose des formes étranges qui flottent dans l'éther. Leurs coloris fruits d'une savante recherche s'harmonisent et s'équilibrent pour offrir le rêve.
Jean-Pierre Geay, commissaire de l'exposition, le présente comme étant : « L'un des plus grands et peut-être même le plus grand graveur du 20e siècle, non seulement par l'œuvre extraordinaire qu'il a produite de façon continue pendant presque 50 ans (de 1940 à 1989) mais aussi par les procédés qu'il a inventés et qui ont révolutionné la technique de la gravure ». Toutes les gravures de cette exposition ont été réalisées entre 1969 et 1989 avec le procédé inventé par Henri Goetz en 1968, appelé « procédé Goetz ou gravure au carborundum » aussitôt utilisé par Joan Miro et ensuite par de nombreux autres artistes contemporains : Zao Wou ki, James Coignard, Clavé, Serge Hélénon, Max Papart, Bernard Alligand… Au cours du vernissage de cette exposition, le maire de Vals-les-Bains, l'adjointe à la culture, ainsi que la conseillère départementale et Gilbert Auzias, président de la Fédération des Œuvres Laïques, Jean-Pierre Geay précisa : « Il n'y a point de différence esthétique chez Henri Goetz, entre un tableau et une gravure : tous deux utilisent le même vocabulaire formel et la même gamme chromatique. La différence entre les deux provient d'une alternative technique, car Henri Goetz avait un besoin vital de connaître, d'expérimenter et d'inventer toutes sortes de techniques. Ce qu'il fit également avec le pastel. De plus, Goetz pensait que la gravure permettait, à moindre coût, une plus large diffusion de son art. De renommée internationale, Henri Goetz eut, de son vivant, 138 expositions personnelles dont une cinquantaine consacrées exclusivement à la gravure. Les œuvres d'Henri Goetz se trouvent actuellement dans 97 musées et institutions publiques : Musée Goetz – Boumeester, Citadelle de Villefranche-sur-Mer, Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Centre d'Art Moderne de Paris, Musée de Grenoble, Musée de Saint Etienne, Musée de Sète, Musée de Strasbourg, Musée de Saint Denis, Musée de la Gravure Charenton. De nombreux musées étrangers possèdent également dans leurs collections des œuvres d'Heni Goetz : Etats- Unis, Grande-Bretagne, Japon, Brésil, Côte d'Ivoire, Hollande, Suède, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Italie, Espagne, Portugal.
Pour en savoir plus sur l'œuvre d'Henri Goetz, se référer à l'ouvrage fondamental écrit par Jean-Pierre Geay :
« Goetz », publié aux Editions du Cercle d'Art.
Brûlage des déchets verts par les collectivités locales / Pas de dérogation
Mathieu Darnaud, sénateur de l'Ardèche, a interpellé Alain Vidalies, Secrétaire d'Etat auprès de la ministre de
l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, chargé des transports de la mer et de la pêche lors de la séance de questions orales du mardi 12 mai sur la question du traitement des déchets verts par les collectivités locales, qu'elles n'ont plus le droit de brûler sur place depuis le 1er janvier 2015. Mathieu Darnaud invoquait entre autres que le transport des déchets verts par les agents communaux, la mise à disposition de véhicules adaptés au relief de montagne et les frais de carburant représentent des charges importantes : « Ces charges pourraient être considérablement allégées et le travail des agents communaux facilité si les services techniques communaux étaient autorisées à brûler les déchets verts sur place à l'instar des agriculteurs, des forestiers et particuliers soumis à l'obligation légale de débroussaillement». En réponse, le Secrétaire d'Etat a souligné qu'il n'était pas question de prendre une mesure dans ce sens. Il rappela les solutions alternatives, notamment les possibilités offertes par le compostage. Rappel / La divagation des chiens est interdite
C'est l'amende désormais encourue si vous abandonnez vos déchets sur la voie publique, ne ramassez pas les déjections de votre chien Des divagations de chiens ont été constatées ces derniers mois sur la ou jetez votre mégot de cigarette.
commune. Les services municipaux tiennent à rappeler aux propriétaires de ces animaux que tout chien se promenant en liberté peut-être décret du Premier ministre n°2015-337 du 25 mars 2015 considéré comme errant. Qu'il soit perdu, abandonné ou non tenu en laisse, aux yeux de la loi un chien qui se trouve hors du contrôle de son maître est en état de divagation. Cette situation est prohibée par la loi et par un arrêté municipal. Les services municipaux sont habilités à prendre toutes les mesures nécessaires en vue d'éviter toute divagation de chiens. Il peut notamment les faire mettre en fourrière avec toutes les conséquences que cela suppose. Si personne ne le réclame, un chien non tatoué peut être euthanasié au bout de deux jours et s'il est tatoué au bout de dix jours.
Parallèlement aux problèmes de sécurité, les déjections canines n'épargnent aucun lieu public. Outre, les désagréments olfactif et visuel, les risques de glissades peuvent avoir de lourdes conséquences, notamment pour les personnes âgées. C'est à vous maîtres de nos amis à quatre pattes de respecter vos concitoyens, et de respecter aussi l'image que vous aimeriez donner de votre ville. Choisissez des lieux plus appropriés et munissez vous d'un sac plastique. La municipalité espère, pour le bien-être de tous, que ce rappel au civisme soit bien compris et que la réglementation en vigueur soit appliquée. A toute fin utile, il a été demandé à la Police nationale et au garde municipal de veiller au respect de la loi et des arrêtés municipaux.
Extrait du code Rural
Article L 211-19-1
Il est interdit de laisser divaguer les animaux domestiques et les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité.
Article L 211-22 Les maires prennent toutes les dispositions propres à empêcher la divagation des chiens et des chats. Ils peuvent ordonner que ces animaux soient tenus en laisse et que les chiens soient muselés. Ils prescrivent que les chiens et les chats errants et toux ceux qui seraient saisis sur le territoire de la commune sont conduits à la fourrière, où ils sont gardés pendant les délais fixés aux articles L 211-25 et L. 211-26.
Les propriétaires, locataires, fermiers ou métayers peuvent saisir ou faire saisir par un agent de la force publique, dans les propriétés dont ils ont l'usage, les chiens et les chats que leurs maîtres laissent divaguer. Les animaux saisis sont conduits à la fourrière.
Article L 211-23 Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d'une action de chasse ou de la garde ou de la protection du troupeau, n'est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d'une distance dépassant cent mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation, sauf s'il participait à une action de chasse et qu'il est démontré que son propriétaire ne s'est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris après la fin de l'action de chasse. Est considéré comme en état de divagation tout chat non identifié trouvé à plus de deux cents mètres des habitations ou tout chat trouvé à plus de mille mètres du domicile de son maître et qui n'est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci, ainsi que tout chat dont le propriétaire n'est pas connu et qui est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d'autrui. Colis de Noël ou repas festif / Ils ont choisi !
En raison des conditions budgétaires actuelles, consécutives au désengagement de l'Etat vis-à-vis des communes, il a été
décidé de demander à nos aînés de choisir entre le repas festif et le colis de Noël, comme le pratique la plupart des communes environnantes.
Désormais, seules les personnes âgées de 70 ans et plus, inscrites comme électeurs sur la commune de Vals-les-Bains (pour les nouveaux Valsois, ils doivent être inscrits avant le 1er juin de l'année en cours) auront droit et pourront choisir entre le traditionnel colis de Noël et, dans la limite des places disponibles, le repas festif. Comme à l'accoutumé, le repas aura lieu en janvier à l'Espace Sévigné. Les inscriptions se feront en mairie début décembre. Le jour du repas, les convives devront présenter le coupon qui leur sera remis lors de leur inscription. Le colis de Noël devra être retiré début décembre selon les mêmes critères que pour les inscriptions au repas de janvier.
Quelle que soit l'option choisie, il appartiendra aux bénéficiaires de présenter une carte d'identité. Pour l'année 2015, le choix devait être effectué avant le 1er juin 2015.
Expression des trois élus Vals Citoyenne : Vote du budget 2015 : Le bilan financier de 2014 fait ressortir une dette en capital au 01/01/2015 de 5 368 730,61 € (elle était au 01/01/2014 de 4 252 966.) Alors que la situation économique des ménages et des acteurs économiques locaux continue de se dégrader, la majorité municipale s'est opposée à notre demande renouvelée de baisse des impôts qui augmenteront de 0.9% du fait de la majoration des bases et dont le produit pour la commune va être en progression d'au moins 2,4% en 2015.
Le nombre grandissant de familles valsoises sollicitant les restos du cœur doit inciter la municipalité, dans le cadre du CCAS, à avoir une démarche volontariste, discrète et respectueuse de la dignité des personnes se trouvant dans le besoin pour proposer des secours.
Pour les personnels municipaux la situation se dégrade : non-remplacement de deux départs, blocage des avancements de grade mais les indemnités des principaux élus sont, elles, maintenues au taux maximal alors que la population communale est passée en dessous de 3500 habitants, que la commune n'est plus chef-lieu de canton et que les transferts de compétence se poursuivent vers la communauté de commune. Pour toutes ces raisons, les élus Vals citoyenne ont voté contre ce budget de fonctionnement.
En ce qui concerne le budget d'investissement, il est marqué par les contraintes du désengagement de l'état et des dégâts des orages de 2013 et 2014. En dépit des dépassements des budgets primitifs de plus de 22 % pour les opérations école primaire et chantier de la Treuillère que nous avons dénoncés, les trois élus se sont abstenus sur la partie investissement vu que les efforts seront portés prioritairement sur les réparations des dégâts causés par les orages. Cependant, nous remarquons que localement les sinistres sont imputables à un manque d'entretien par les riverains ou la commune.
Pour plus d'informations et voir la suite de l'article, consulter notre blog : valscitoyenne.wordpress.com ou téléphonez au 0475379688, le mercredi matin de 9h30 à 11h30, jour de notre permanence à la Maison Sociale.
G. ROBERT
Réseaux E.D.F. et P.T.T.
Vente de matériel
ENTREPRISE D'ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE
Bureaux - Entrepôt - Atelier : Z.A. de Chamboulas
07200 UCEL - Tél. 04 75 38 00 63
Tél : 06 26 63 04 17
RÉPARATIONS TOUTES MARQUES • DÉPANNAGE
Déménagement • Garde-meubles
ÉLECTRICITÉ AUTO • VÉHICULES DE COURTOISIE
Rue Marc Seguin - 07200 AUBENAS 3 rte d'Antraigues • ZA La Treullière • 07600 VALS-LES-BAINS
Tél. 04 75 35 22 24 Fax : 04 75 35 23 37
E-mail : chaniac.demenagement@wanadoo.fr

Ensemble Réussir Vals, Majorité municipale Nous avons voté en avril 2015, comme chaque année, le budget primitif de la commune.
Cette année, l'exercice revêtait une difficulté particulière, puisque nous avons dû faire face à une baisse des dotations de l'Etat sans précédent, voulue par le gouvernement socialiste de MM. Hollande et Valls. Ces décisions impactent non seulement les investissements de la commune, mais aussi et surtout le fonctionnement, c'est-à-dire les dépenses courantes.
Cette situation oblige la commune à réaliser des économies de fonctionnement considérables, avec des contraintes financières toujours plus fortes. D'un côté, les dotations sont en baisse, et de l'autre, on impose aux communes de nouvelles charges, comme la réforme des rythmes scolaires ou l'instruction des actes d'urbanisme, sans que le gouvernement, qui prend les décisions, n'en assure le financement ! Par ailleurs, la majorité municipale tient à maîtriser l'évolution de la fiscalité. L'augmentation que vous constaterez sur vos impôts locaux sera due uniquement à la revalorisation des bases votée chaque année par le Parlement et appliquée par le gouvernement (+0.9% en 2015). En effet, sur la proposition du maire et de l'équipe municipale majoritaire d'Ensemble Réussir Vals, le conseil municipal a décidé de ne pas augmenter la fiscalité.
Les dépenses liées aux réparations des dégâts suite aux épisodes cévenols de 2013 et 2014 ont obligé la commune à avoir recours au système du crédit relais, ce qui explique l'augmentation du volume d'endettement entre 2014 et 2015. Cela a été expliqué aux élus lors du Conseil Municipal du 02/04/2015. Ces emprunts à court terme seront remboursés quand la commune percevra les subventions de l'Etat et des autres collectivités pour ces intempéries, qui nous sont accordées puis versées bien souvent un à deux ans après l'épisode météo concerné.
Pour toutes ces raisons, la clôture du budget 2015 a été un exercice difficile, qui sera renouvelé, nous ne l'ignorons pas, en 2016 et 2017. Les élus de l'opposition municipale n'ont proposé que des baisses de recettes et des augmentations de dépenses d'aide sociale. Notre majorité municipale a toujours tenu un discours de vérité : on ne peut plus promettre des baisses d'impôts et en parallèle la création de nouveaux services ou de nouvelles aides, donc de nouvelles dépenses, sinon à court terme le risque majeur c'est de générer des déficits avec à la clef soit plus d'endettement, soit plus de fiscalité… ce n'est pas sérieux ! Une proposition intéressante émane de la tribune des élus d'opposition : celle de travailler avec l'Etablissement Public Foncier Rhône Alpes (EPORA) pour les secteurs de la commune qui nécessite des aménagements. La municipalité n'a toutefois pas attendu l'arrivée des trois élus d'opposition pour la mettre en œuvre, puisque la ville de Vals-les-Bains est engagée depuis février 2014 dans des échanges avec EPORA, qui est devenu compétent sur le territoire de l'Ardèche en décembre 2013. Réseaux E.D.F. et P.T.T.
Comme nous l'avons toujours fait, nous travaillons au quotidien, humblement, au service des G. ROBERT
Valsoises et des Valsois, sans polémique stérile et avec la volonté de développer notre commune, dans un contexte rendu aujourd'hui très difficile au regard du désengagement financier massif de l'Etat, Vente de matériel
décidé par le gouvernement socialiste. Du jamais vu depuis 60 ans ! ENTREPRISE D'ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE
Bureaux - Entrepôt - Atelier : Z.A. de Chamboulas
07200 UCEL - Tél. 04 75 38 00 63
Tél : 06 26 63 04 17
RÉPARATIONS TOUTES MARQUES • DÉPANNAGE
Déménagement • Garde-meubles
ÉLECTRICITÉ AUTO • VÉHICULES DE COURTOISIE
Rue Marc Seguin - 07200 AUBENAS 3 rte d'Antraigues • ZA La Treullière • 07600 VALS-LES-BAINS
Tél. 04 75 35 22 24 Fax : 04 75 35 23 37
E-mail : chaniac.demenagement@wanadoo.fr

Mots fléchés
Pierre REVEL
Réponse de Savez-vous où se trouve ? N° 39 de la page 13
Il s'agit de la plaque apposée sur la façade de l'hôtel de l'Europe, rue Jean Jaurès, en 1926, par
le Syndicat d'Initiative du Vivarais, en hommage aux frères Auguste et Victorin Fabre, poètes et littérateurs. En effet, ce bâtiment, avant de devenir le premier hôtel digne de ce nom de la station, fut, de 1805 à 1838, la maison paternelle des frères Fabre. Le plus connu est Victorin. Il a été couronné cinq fois par l'Académie française, une fois par l'Académie du Gard et une autre fois aux Jeux Floraux. En son temps, il était l'une des célébrités de l'Ardèche. Henry Vaschalde lui a consacré plusieurs articles. Mariages :
Naissances :
Alexandra DUCHAMP et Nicolas TROUILLET, Paul CHAMBON, le 03/01/2015 Mathéo CHIROUZE, le 04/01/2015 Téo ARMAND, le 12/01/2015 Décès :
Milàn MONTEILLARD, le 23/01/2015 Antoine PLANTEVIN, le 05/12/2014 Clémence CHAPPAZ, le 13/02/2015 Marthe BERTHON, née GLORIEUX, le 16/12/2014 Youri CHAUDON, le 17/02/2015 Paul ROUX, le 22/12/2014 Enzo SCURI FORTUNE, le 03/03/2015 André BACONNIER, le 31/12/2014 Mélodie MOSCA MERTENS, le 29/03/2015 Emma SILLON-GRYSON, le 19/04/2015 ETAT CIVIL
Jean-Claude OLLIVE, le 08/01/2015 René KUGENER, le 21/01/2015 Souleymane MIJEM, le 16/05/2015 Lucien BOUQUINET, le 29/01/2015 Mia LECACHEUR, le 20/05/2015 Juliette GIBAUD, née LAURENT, le 31/01/2015 Marius MEJEAN, le 23/05/2015 Viviane MONTEIRO, le 07/02/2015 Kali ASSFELD, le 08/06/2015 Gabrielle MALSERT, née LAMBERT, le 11/02/2015 Catherine MARZE, née COMBIER, le 18/02/2015 Jean CROZE, le 27/04/2015 Philippe CAILLAUD, le 25/02/2015 Hélène GAMEL, née COMPARAT, le 09/05/2015 Georgette JOSVIC, née FRACKIEWICZ, Gabrielle DURAND, née DUMAS, le 16/05/2015 Marie MEYSSONNIER, née TEYSSIER, Solange BLONDEL, née HILAIRE, le 02/03/2015 Michel CHARTON, le 23/02/2015 Léonie LOMBARD, née ROUX, le 28/05/2015 Edmond MARCHISIO, le 26/02/2015 Paulette COMBE, née VIALLE, le 23/05/2015 Margarita EIRO GROVA, née VILLAR REPRESAS, Rémi ROUSSEL, le 07/03/2015 Josette LOPEZ, née ROCHETTE, le 23/03/2015 Geneviève COULLET, née Jouret, le 04/06/2015 Yvon MORETTI, le 31/03/2015 Patrick LELOUP, le 05/06/2015 Gérard Pé MONG LYN, le 19/04/2015 Lucienne BACCONNIER, née COUDERT, le 01/06/2015 Thérèse COUDÈNE, née LOMBARD, le 28/04/2015 René PEYTIER, le 10/06/2015 Michel Charton
Né en 1944, Michel Charton commence sa vie professionnelle en qualité de pâtissier. Après avoir
rencontré Monique qui tenait un magasin d'alimentation générale à Annonay, il renonce à son métier pour être avec elle. Il la suit à Vallon-Pont-d'Arc, Vienne et Vals-les-Bains où ils prennent en gérance le magasin qui deviendra plus tard le 8 à Huit. Par la suite, pour s'occuper de leurs deux enfants, Michel et Monique créent un pressing. Puis, ils reviennent à leurs premières amours en intégrant le groupe Casino. Après le Gard et Privas, une gérance se libère à Vals-les-Bains. Ils retrouvent la rue Jean Jaurès, leurs amis et leurs anciens clients.
Michel était un homme jovial, dévoué, toujours disponible pour le milieu associatif : l'association des Michel Charton.
commerçants, Carnaval's… Après une vie toujours aux côtés de Monique, une page s'est tournée. Nous présentons à Monique et à sa famille nos sincères condoléances.
Edmond Marchisio
Edmond Marchisio est né le 16 novembre 1929 à Vals-les-Bains. Il s'est marié en 1954 avec
Jeannine, également une valsoise. De leur union sont nés deux enfants Thierry et Laurence qui leur ont donné quatre petits-enfants pour leur plus grand bonheur et bientôt sept arrière- A l'âge de 20 ans, Edmond a ouvert un commerce de cycles et motocycles au faubourg d'Antraigues. Il était passionné de moto. Membre du Moto Club de Vals-les-Bains, il a participé à de nombreuses courses de moto cross, de karting et plus tard, de 1975 à 1980, à des Edmond Marchisio. compétitions de trial, sa dernière passion.
En 1958, il s'installe rue Auguste Clément et se reconvertit dans la vente de matériel agricole. Edmond a sillonné de nombreuses routes et campagnes ardéchoises. Qui ne connaissait pas Momond ? C'était un homme dynamique, simple, discret, d'une grande gentillesse qui aimait le contact des gens. Au cours de sa vie, il a dû faire face à beaucoup de soucis de santé qu'il a toujours surmontés avec courage, grâce à son épouse adorée. Le marché de Vals, le dimanche matin, était son rendez-vous où il pouvait rencontrer d'anciens clients et amis. Son départ trop rapide laisse toute sa famille dans un profond désarroi et un immense chagrin. Nos présentons à sa famille nos sincères condoléances.
Permanences des Elus (Sur rendez-vous)
Jean-Claude Flory, Maire // Sur rendez-vous
Eric Jouret, Finances – Thermalisme – Tourisme – Education // Lundi de 16 h à 18 h
Françoise Chasson, Culture – Animations – Loisirs – Patrimoine // Jeudi de 10 h à 12 h
Michel Ceysson, Urbanisme – Travaux – Habitat – Personnel // Lundi de 17 h à 19 h
Martine Coste, Action sociale – Solidarité // Jeudi de 9 h à 11 h
Philippe Etienne, Sports – Jeunesse – Vie associative // Mercredi de 17 h à 19 h
Marie El Farkh, Environnement – Ruralité – Cadre de vie // Mercredi de 8 h à 12 h
Francis Clutier, Sécurité // Mardi de 16 h à 18 h
Danielle Charita, Emploi – Développement économique – Commerce // Mardi de 14 h à 16 h
Vous pouvez prendre rendez-vous avec vos élus en téléphonant au 04 75 37 42 08
Permanence des élus Vals Citoyenne les mercredis de 9h à 12h Maison Sociale 04 75 37 96 88

S.O.S. Médecins Centre Antipoison Enfance Maltraitée Aide à domicile AAD07 Violences Conjugales Bibliothèque - La Valse des livres 04 75 37 46 01 Association Suicide Cantine Municipale Phare Enfants-Parents Centre Culturel de Vals et du Vivarais 04 75 37 49 21 Cancer Info Service Centre Hospitalier Spécialisé Sida Info Service Tabac Info Service Collège G. GOUY Drogues Info Service Commissariat de Police d'Aubenas 04 75 89 22 22 Communauté de communes Croix-Rouge Ecoute du Pays d'Aubenas-Vals Crèche Halte-Garderie Ecole Saint Martin Site Internet de Vals-les-Bains
Ecole Publique Maternelle Ecole Publique Primaire EDF - Sécurité Dépannage Numéro Azur 0 810 333 321 Espace Sévigné GDF - Sécurité Dépannage Solution Mots fléchés
Aubenas Dépannage Maison du Curiste Maison de Retraite du Bosc Office du Tourisme Intercommunal 04 75 89 02 03 site : www.aubenasvals.com mail : contact@oti-ardeche.com Appel d'urgence européen GENIE ÉLECTRIQUE COURANTS FAIBLES - VDI - GTC AUTOMATISME - SUPERVISION FROID - CLIMATISATION INFORMATIQUE - DAO fondée en 1886
90, rue Jean Jaurès - VALS-LES-BAINS
Tél. 04 75 37 42 06 - Fax 04 75 88 91 49
42, Boulevard Jean Mathon - BP 169 07204 AUBENAS & 04 75 35 07 66 Peintures - Revêtements sols et murs - Parquets flottants - Façades
Pigments, ocres et terres naturels - Peintures biologiques
26,avenue de Bellande - 07200 AUBENAS
Tél. 04 75 35 51 50 - Fax 04 75 93 62 64
STATION DE LA VOLANE ETS PAUL
Pneus & entretien auto - Mécanique générale
(garantie constructeur préservée)
Carburant 24h/24 - 7j/7 - Station lavage
07200 Pont d'Aubenas I Tél. 04 75 35 26 84
contact@imprimerie-fombon.com I www.imprimerie-fombon.com

Tél : 04 75 37 44 92 - Route d'Antraïgues - VALS-LES-BAINS
Ets BONNAUD Frères
MAÇONNERIE GÉNÉRALE Restauration de bâtiments anciens - Béton armé ChARpENtE - COuvERtuRE Siège social : ZA de Chamboulas - 07200 uCEL E-mail : bonnaud.freres@laposte.net CHAUFFAGE - SANITAIRE - CLIMATISATION tél. 04.75.37.47.77 GAZ - VAPEUR - Tuyauteries INOX Av. Claude Expilly - 07600 VALS-LES-BAINS Tél. 04 75 37 43 77 Mardi 4 et Mercredi 5 août : Le 7e National de Pétanque
LES LUNDIS DU KIOSQUE
Samedi 8 août à 21h : Maupassant
concerts gratuits à 18h30 dans le parc
Dim. 9 août : Rassemblement de voitures anciennes
6 juillet : Les Cigales de la Volane
Mercredi 12 août à 21h :
20 juillet : Harmonie du Pays d'Aubenas Vals
Spectacle équestre – Crinière et Burle 27 juillet : Fingerstyle
Sam. 15 août à 21h :
3 août : Harmonie du Pays d'Aubenas Vals
Concert – Son Trinitario 10 août : Les Vocci del cuore
Dim. 16 août :
Vide-greniers de la SPA 24 août : Fingerstyle
de Lavilledieu
Dim. 16 août à 17h :
Spectacles / Concerts / Concert – Les Dès Lyres
Lundi 17 août :
Fête de la bière dans le parc
Mercredi 19 août à 21h : Concert – Patrice Jania
Jeudi 20 août : Exhibition de l'équipe de France juniors
Dim. 5 juillet :
masculins & Gentleman de pétanque 35e Bourse aux collections (gymnase municipal) Vend. 21 août à 17h :
Dim. 5 juillet à 17h15 :
Exhibition de l'équipe de France Féminine de Sport Boules Concert Harmonie du Pays d'Aubenas Vals Sam. 22 et Dim. 23 août : Les Grandes Journées Boulistes
Mercredi 8 juillet : Tour des Saveurs
Dim. 12 juillet, Mer. 29 juillet, Lun. 10 août :
Structures gonflables Expositions – Salle Volane
Lundi 13 juillet : Concours de
pétanque et bal organisés par l'Union Sportive Vals Du 15 au 28 juin – Géneviève QUIEVREUX & Annet PERRIN
Mardi 14 juillet : Feu d'artifice
Du 29 juin au 12 juillet
Association des Peintres Indépendants d'Aubenas et bal avec Dika & Co
Sam 18, Dimanche 19 juillet
Du 13 au 28 juillet - Virginie CHOMETTE
de 16 h à minuit :
Du 3 au 16 août - YAUME
Festi'Vals du Jeu Du 17 au 30 août – Véronique MOULIN – Marie Hélène
Mercredi 15 juillet à 21h :
BONHOMME – Madame BERGER – Nicole BELANGER Spectacle équestre Du 3 août au 13 septembre
Crinière et Burle Balade pour un hexagone Jeudi 23 juillet de 14h à 2h :
Les Quinc
Gala de Kick-Boxing Du 14 au 27 septembre
Horaires des séanc
Samedi 25 juillet : Foire aux antiquités
L'Orchestre d'Harmonie des Pays d'Aubenas Vals Dim. 26 juillet de 15h à 22h : Galerie de Verdure
fête ses 150 ans. Dim.26 juillet à 17h : Concert – Les Dès Lyres
Samedi 18h et 21h Samedi 1er août : Concert – Le Vocci del cuore

Source: http://www.vals-les-bains.fr/sites/default/files/bulletin-municipal-juin-2015-vals-les-bains.pdf

Powerpoint presentation

PREVENCION E INTERVENCION CONTRA EL ACOSO ESCOLAR Capacitación del Empleado de la Corporación Escolar sobre la PrevenciónFuente: Departamento de Educación de Indiana Según la Asociación Nacional de Psicólogos Escolares, 160,000 estudiantes por día faltan a la escuela cada día a causa del acoso escolar (bullying) (Fried & Fried, 2003).

nebraska.edu

January 2015 Formulary Drug Removals Below is a list of medicines by drug class that have been removed from your plan's formulary. This list is effective January 1, 2015. If you continue using one of the drugs listed below and identified as a Formulary Drug Removal after this date, you may be required to pay the full cost. If you are currently using one of the formulary drug removals, ask your doctor to choose one of the generic or brand formulary consideration options listed below.

Copyright © 2008-2016 No Medical Care